Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le chef de la diplomatie russe attendu en Italie

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 14 juillet - RIA Novosti. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, entame ce mercredi une visite de travail en Italie.

    Durant son séjour dans la capitale italienne Sergueï Lavrov sera reçu par le président Carlo Ciampi ainsi que par le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi. Il s'entretiendra également avec le président de la Chambre des députés, Pierferdinando Casini.

    Des pourparlers avec le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, dont également programmés.

    La veille de la visite le porte-parole de la place Smolenskaïa, Alexandre Yakovenko, a déclaré que les parties feraient le point sur la réalisation des ententes intervenues au cours de la visite d'Etat que le président russe, Vladimir Poutine, avait effectuée en Italie au mois de novembre 2003. Une bonne partie des pourparlers sera aussi consacrée à la préparation de la visite officielle en Russie, dans le courant de l'année, du chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, et de la réunion du Conseil russo-italien pour la coopération économique, industrielle, monétaire et financière.

    Les ministres attacheront une attention toute particulière à la coopération russo-italienne dans les affaires européennes en vue de renforcer le partenariat en Europe, notamment dans l'optique de la mise en place de nouveaux mécanismes de coopération, à savoir le Conseil permanent de partenariat Russie-UE et Russie-OTAN. Les parties devraient signer un document conjoint sur la compréhension entre les ministères russe et italien des Affaires étrangères.

    L'approfondissement de la coopération économique avec l'Italie figurera aussi parmi les thèmes abordés lors des rencontres et des discussions que Sergueï Lavrov aura à Rome. L'Italie est actuellement le deuxième partenaire commercial ouest-européen de la Russie. Ces dernières années de nouvelles avancées ont été faites dans ce domaine et leur matérialisation devrait doper les relations économiques bilatérales. Cela concerne en premier lieu l'idée de Silvio Berlusconi de créer en Russie des districts industriels avec utilisation de l'expérience italienne, les nouvelles possibilités de coopération dans le secteur spatial et les hautes technologies.

    Il sera aussi question des priorités de la coopération culturelle et humanitaire. La tenue en octobre-décembre 2004 à Rome et en février-mai à Moscou d'une Exposition conjointe Russie-Italie figure parmi les grands projets à court terme.

    Les ministres se pencheront sur le règlement en Irak et au Proche-Orient. Ils aborderont aussi certains aspects de la situation dans les Balkans, autour de l'Iran et de la Corée du Nord.

    Le ministre russe des Affaires étrangères rencontrera également le secrétaire d'Etat du Vatican, Angelo Sodano.

    Ces entretiens présentent un intérêt particulier eu égard aux déclarations de représentants du Saint-Siège selon lesquelles le Pape aurait l'intention de remettre à l'Eglise orthodoxe russe l'icône miraculeuse de la Vierge de Kazan, qui depuis déjà de longues années se trouve dans ses appartements privés dans le Palais apostolique. La cérémonie de remise de l'icône à des représentants du Patriarcat de Moscou aura lieu le 28 août, lors de la célébration de la fête de la Dormition de la Vierge.

    Lire aussi:

    «L’Italie a été et reste l’un des partenaires les plus proches de la Russie en Europe»
    Silvio Berlusconi fait son grand retour en politique
    Berlusconi révèle ce qui lui plaît le plus chez Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik