Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les Etats-Unis sont intéressés à construire en Russie des usines de production de gaz liquéfié

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 14 juillet - RIA Novosti. Les Etats-Unis sont intéressés à construire en Russie des usines de production de gaz naturel liquéfié. C'est ce qu'a déclaré mercredi le sous-secrétaire américain du Commerce William Lash au cours d'une conférence de presse à Moscou.

    William Lash a rappelé que la question de la coopération entre la Russie et les Etats-Unis dans ce domaine avait été plusieurs fois soulevée à des niveaux différents.

    "Même l'administration de George Bush a déclaré la volonté de notre pays de diversifier les livraisons de ressources énergétiques. Les Etats-Unis peuvent être considérés comme un partenaire prometteur en la matière", a-t-il indiqué.

    A ses dires, Washington s'intéresse toujours à la construction d'un pipeline de Mourmansk (sur la presqu'île de Kola, au nord-ouest de la Russie), bien que le projet ait été suspendu.

    S'agissant des projets pétroliers dans le Nord, William Lash a relevé que les Etats-Unis s'attendaient avec impatience au consentement de la Russie d'entamer un travail concret dans ce domaine.

    "Nos pays sont des partenaires stratégiques", a-t-il déclaré.

    Le responsable américain a précisé que les Etats-Unis développaient une coopération dynamique avec la Russie dans le cadre du projet CPC (Caspian Pipeline Consortium) et procèdent à l'étude des projets conjoints concernant des régions septentrionales.

    Par ailleurs, William Lash n'a pas répondu à la question de savoir si la part des livraisons russes sur le marché américain du pétrole sera augmentée.

    Lire aussi:

    Président autrichien: l'Europe n'a pas de raison de remplacer le gaz russe par de l'US
    Nucléaire: les deux puissances reprendront-elles le dialogue?
    Les USA lancent des menaces contre Nord Stream 2, Berlin déjoue leurs projets
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik