Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les experts sont pessimistes à l'égard de l'avenir de IOUKOS

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 14 juillet - RIA-Novosti. Il est peu probable que la compagnie pétrolière russe IOUKOS réussisse à trouver de l'argent pour payer les dettes, les amendes et les pénalités, estiment les experts interrogés par RIA-Novosti.

    Dmitri Gololobov, avocat de IOUKOS, a déclaré hier que la compagnie "ferait tout son possible pour accumuler les sommes nécessaires et ferait le maximum d'efforts en vue de rembourser la dette en vertu de la décision du tribunal qui est entrée en vigueur".

    Selon lui, la direction de la compagnie a décidé de respecter la décision du tribunal et de payer entièrement 99,4 milliards de roubles en vue de rembourser ses dettes pour 2000, comme l'exige le fisc (un dollar équivaut à environ 29 roubles).

    Maxime Chéïne, chef du service analytique du groupe "Brokerkreditservis", est sceptique sur la possibilité de IOUKOS d'accumuler une somme suffisante pour s'acquitter de ses dettes.

    "Il ne faut pas oublier non plus le défaut de paiement annoncé à la compagnie par un consortium de banques occidentales pour la somme d'un milliard de dollars. Un compromis avec les autorités n'est pas non plus prévisible, car IOUKOS a transmis les listes des actionnaires de ses filiales aux entreprises, ce qui rend la compagnie vide", fait-il remarquer.

    Alexandre Razouvaiev, principal analyste de "Megatrastoïl", doute aussi que la compagnie puisse trouver ces sommes.

    "A mon avis, c'est peu probable, mais je n'exclus pas que les actionnaires principaux de IOUKOS puissent accorder un crédit à la compagnie", estime Alexandre Razouvaiev.

    Si la compagnie rembourse ses dettes pour 2000, ce sera certainement un fait positif, estime-t-il. "Mais il ne faut pas oublier qu'il y a des prétentions pour 2001 (environ 100 milliards de roubles), et il se peut que des prétentions soient également avancées pour 2002 et 2003", a ajouté Alexandre Razouvaiev.

    Evgueni Sotskov, expert de la compagnie "Métropole", est solidaire de ses collègues quiestiment que IOUKOS ne pourra pas trouver 3,4 milliards de dollars pour rembourser ses dettes pour 2000.

    "A mon avis, il est peu probable que la compagnie trouve cette somme dans les plus brefs délais", estime Evgueni Sotskov.

    Selon lui, il est impossible de le faire sans vendre les actifs.

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    L’Ukraine devra payer sa dette de 3 mds USD à Moscou sur décision d’un tribunal londonien
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik