Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les producteurs américains de biens intellectuels évaluent à un milliard de dollars le préjudice causé par les pirates russes

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 14 juillet - RIA Novosti. Les producteurs américains de biens intellectuels évaluent à un milliard de dollars le préjudice causé par les pirates russes, a déclaré mercredi William Lash, vice-ministre du Commerce des Etats-Unis, lors d'une conférence de presse tenue à Moscou.

    "Selon les calculs des producteurs américains de biens intellectuels, les seules activités des pirates russes causent à l'économie des Etats-Unis un préjudice évalué à un milliard de dollars", a dit William Lash, sans préciser toutefois la période sur laquelle porte l'évaluation.

    Selon le secrétaire américain adjoint au Commerce, ceci porte atteinte non seulement aux droits des producteurs, mais aussi aux droits des consommateurs russes. "Ceci ne prend pas non plus en compte les intérêts du développement ultérieur du pays, des milieux d'affaires russes et des représentants du monde des arts et de l'intelligentsia".

    William Lash a annoncé qu'au cours de sa visite, il n'avait pas été autorisé à rencontrer les représentants du ministère de l'Intérieur de Russie pour examiner les questions relatives aux violations de la loi sur la propriété intellectuelle. "Je comprends que l'on puisse ne pas souhaiter me rencontrer, car il est impossible de défendre l'indéfendable", a fait remarquer le vice-ministre du Commerce des Etats-Unis.

    William Lash a aussi fait remarquer l'existence en Russie d'un "marché licite des DVD d'un volume de trente millions d'unités, mais dont la capacité est en fait de 340-370 millions d'unités".

    Le secrétaire adjoint au Commerce des Etats-Unis s'est dit stupéfait de l'inventivité des "pirates" russes. Selon lui, au cours de sa visite de trois jours en Russie, il eu un large aperçu de la diversité des contrefaçons de cassettes vidéo, de CD et de disques informatiques.

    "Dimanche, j'ai eu l'occasion de me promener en direction du Kremlin, et j'ai pu sans aucune difficulté acheter quelques DVD", a raconté William Lash, exhibant devant les journalistes la boite contenant le DVD "Kill Bill-2". "Et c'est forcément une contrefaçon puisque le film n'est pas encore sorti aux Etats-Unis".

    Le vice-ministre a fait remarquer qu'il avait été moins étonné de trouver cette contrefaçon d'un film récent, qui venait tout juste d'être présenté pour la première fois au Festival du film de Moscou, que par le fait que sur le même disque, les producteurs avait également réussi à placer la première partie du film.

    Selon William Lash, les principaux pays violant le droit de la propriété intellectuelle sont la Russie et la Chine. Le préjudice causé par les pirates chinois est lui aussi évalué à environ un milliard de dollars.

    Lire aussi:

    Pékin voit rouge suite au lancement de l’enquête commerciale US
    Original trop cher ou mode du fake, la contrefaçon a la cote!
    «Un grand jeu en cours»: pourquoi les USA menacent la Chine d'une guerre commerciale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik