Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Il y a un risque de nouvelles restrictions sur l'exportation d'acier russe vers les Etats-Unis

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 14 juillet - RIA-Novosti. Le ministère russe de l'Industrie et de l'Energie craint l'introduction de nouvelles restrictions sur l'exportation d'acier russe vers les Etats-Unis, si la Fédération accroît considérablement ses fournitures.

    "Les métallurgistes russes ne doivent pas oublier que, si les conditions d'accès de leurs produits sur le marché américain changent trop, cela risque de provoquer l'action de nouveaux mécanismes protectionnistes", a déclaré mercredi, lors d'une conférence de presse à RIA-Novosti, le vice-directeur du Département de l'industrie du ministère Andrei Deïneko.

    "Puisque l'accord sur le commerce de l'acier entre la Russie et les Etats-Unis a expiré le 12 juillet, la Russie peut exporter sans restrictions ses produits vers les Etats-Unis", a expliqué Andrei Deïneko.

    La création par les pays occidentaux de mécanismes protectionnistes artificiels contre les exportateurs russes peut servir de preuve que la métallurgie russe est compétitive, a-t-il fait remarquer.

    Cependant, les Russes sont intéressés à l'exportation de produits de hauts stades de fabrication, et non pas de matières premières.

    L'accord entre la Russie et les Etats-Unis a été conclu le 12 juillet 1999 à l'initiative des propriétaires de grandes aciéries russes qui ont été frappés d'amendes immenses par les Etats-Unis dans le cadre des mesures d'anti-dumping.

    En 2002, aux pourparlers avec le Secrétaire américain au Commerce Donald Evans, le ministre du Développement et du Commerce Guerman Gref a réussi à obtenir le consentement des Etats-Unis au retrait de la Russie de l'Accord susmentionné et, par conséquent, à l'élévation des quotas américains d'importation d'acier russe. Cependant, cette initiative gouvernementale a été perturbée par l'intervention des dirigeants de grandes aciéries qui ont demandé de ne pas admettre le retrait de la Russie de l'accord à titre unilatéral.

    A la fin de 2003, le vice-ministre du Développement économique et du Commerce Maxime Medvedkov a déclaré au sommet russo-américain sur l'adhésion de la Russie à l'OMC que la Russie ne renouvellerait pas l'accord expiré le 12 juillet 2004.

    Lire aussi:

    L’Europe redoute une guerre de l’acier avec les USA à cause de la Chine
    USA-Chine: les risques d’une «guerre de l’acier» augmentent
    Trump, s’apprête-t-il à déclencher une guerre de l’acier?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik