Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Russie-OMC: achèvement de la deuxième version du rapport final

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    GENEVE, 16 juillet - de notre correspondante, Ekaterina Andianova. Le Groupe de travail pour l'adhésion de la Fédération de Russie à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) a achevé, ce vendredi, à Genève, l'examen de la deuxième version du rapport final. RIA-Novosti en a été informée auprès du directeur du Département des relations commerciales au ministère du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie - Maxime Medvedkov.

    "Nous avons pris la décision sur l'achèvement de la deuxième version du rapport final, travail qui a commencé il y a six mois. C'étaient des négociations très difficiles, mais ils viennent de s'achever, et le Secrétariat de l'Organisation mondiale du Commerce va désormais travailler avec nous à la troisième version du rapport qui est à présenter à la table des négociations à la mi-septembre prochain", a indiqué Maxime Medvedkov dans son interview à RIA-Novosti.

    Selon le directeur du Département des relations commerciales au ministère du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie la future réunion du Groupe de travail pour l'adhésion de la Fédération de Russie à l'OMC est prévue pour fin octobre-début novembre prochain.

    "Dans le même temps, nous avons convenu de tenir plusieurs consultations multilatérales sur les problèmes des quotas tarifaires et de l'agriculture, ainsi que sur des mesures phytosanitaire et vétérinaires à adopter, sur des barrières techniques à surmonter dans le commerce", a fait savoir Maxime Medvedkov qui conduit la délégation russe aux négociations sur l'adhésion de la Fédération de Russie à l'Organisation mondiale du Commerce.

    A l'avis du directeur du Département des relations commerciales au ministère du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie, la majorité des pays-membres de l'OMC évaluent tout à fait positivement le déroulement des négociations sur l'adhésion de la Fédération de Russie à l'Organisation mondiale du Commerce.

    "Parmi les problèmes de tailles qui restent encore sur la table des négociations, on citerait sans doute la question de la propriété intellectuelle, ainsi que celles du fonctionnement des douanes et de l'application du Code des douanes", a indiqué Maxime Medvedkov.

    "Nos collègues ne pensent, par exemple, pas que le Code des douanes est appliqué dans toute son intégralité. Ils ne comprennent toujours pas la manière dont coexistent les anciennes instructions douanières, d'une part, et les dispositions de l'actuel Code des douanes, de l'autre, bien que nous cherchions à leur expliquer que nous appliquons aujourd'hui dans la pratique la plus grande partie des instruments juridiques. Il n'en est pas moins vrai cependant qu'il nous faut encore du temps en la matière", a-t-il ajouté.

    Pour ce qui est de la propriété intellectuelle, les participants à la réunion du Groupe de travail pour l'adhésion de la Fédération de Russie à l'Organisation mondiale du Commerce ont reproché à la Russie le fait que la législation russe ne prévoit pas la destruction des équipements servant à fabriquer des produits falsifiés.

    La question de la formation des prix des hydrocarbures en Russie, soulevée à cette réunion de Genève par la Chine est devenue une vraie "surprise" pour la délégation russe.

    "Cela a été tout à fait inattendu pour nous car, pendant tous les trois ans de négociations avec République populaire de Chine (RPC), cette question n'y a jamais surgi. D'autres pays le soulevaient effectivement. Nous avons d'ores et déjà réglé ce problème avec l'Union européenne (UE). Nous poursuivons la discussion là-dessus avec d'autres pays, bien que ce soit pour la première fois que la Chine l'aborde", a fait remarquer le directeur du Département des relations commerciales au ministère du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie.

    Quant à l'accès sur les marchés des services financiers et de télécommunications, a repris Maxime Medvedkov, certains pays-membres de l'OMC ne sont pas contents des résultats des négociations de la Russie avec l'UE et tiennent, par conséquent, à obtenir une plus grande ouverture des marchés en question.

    Parallèlement à la réunion du Groupe de travail pour l'adhésion de la Fédération de Russie à l'Organisation mondiale du Commerce, la délégation russe a tenu, à Genève, un nouveau tour des négociations, tant bilatérales que multilatérales, sur l'accès au marché russe des marchandises et des services.

    Lire aussi:

    Ministre russe de l’Économie: la posture des USA a engendré des tensions au sein de l’OMC
    Guerre commerciale déclarée par Washington à la Russie: Moscou prépare une riposte
    «La Russie se lance dans une guerre commerciale contre Trump»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik