Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Mikhaïl Fradkov: l'influence de l'État est à préserver dans plusieurs secteurs

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 22 septembre - RIA Novosti. Le premier ministre russe Mikhaïl Fradrov estime nécessaire de maintenir l'influence de l'État dans plusieurs secteurs.

    "Le rôle essentiel de l'État est de mettre en place une infrastructure de l'économie du marché. Cette mission est de taille: l'État doit avoir une marge de manoeuvre dans les dossiers comme le social, les institutions bancaires et la législation antidumping", a-t-il déclaré lors d'une réunion du cabinet consacrée à la réforme des retraites.

    "La nécessité de préserver le rôle régulateur de l'État dans ce domaine est évidente, alors là nous pourrons investir réellement des centaines de milliards de roubles dans l'économie", a-t-il exhorté.

    En ce cas, a estimé le premier ministre, les gens sentiront que leur contribution à l'économie est prise en compte.

    "Nous disons peut-être des choses compliquées en parlant d'une contribution des citoyens à l'économie, mais cela va marcher, ne vous inquiétez pas! Citoyens, l'État fera tout pour vous protéger! Et si ce n'est pas vous que cela concernera, si vous ne vivez pas jusque-là, ce sont vos proches qui en récolteront les fruits", a déclaré le chef du cabinet.

    "Si nous nous mettons à la tâche (régir les processus économiques - ndlr.), nous devrons l'assumer et expliquer aux gens son essence", a ajouté Mikhaïl Fradkov.

    Il ne peut pas y avoir de petits problèmes dans la politique sociale, a-t-il souligné.

    "De la stabilité et du fonctionnement du social dépend la prospérité non seulement des personnes âgées, mais aussi de tous le système social, et les décisions prises dans le cadre de la réforme des retraites doivent contribuer à consolider l'ensemble des politiques sociales", a dit Mikhaïl Fradkov.

    Des dérapages minimes pourraient annuler toute bonne intention pour n'importe quelle politique de l'État, a-t-il relevé.

    "Ces dérapages insignifiant seront difficiles à compenser, voire irréparables à long terme", a encore indiqué le chef du cabinet russe.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik