Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Sakahlin Energy souhaite livrer du gaz liquéfié à la Corée du Sud

    Economie
    URL courte
    0 3 0 0
    MOSCOU, 22 septembre - RIA Novosti. La société Sakhalin Energy, opérateur du projet Sakhaline-2, a l'intention de répondre à l'appel d'offres pour la livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) à la Corée du Sud, a déclaré ce mercredi dans le cadre de la rencontre des représentants des milieux d'affaires russes et coréens l'adjoint au directeur général pour les problèmes commerciaux Sakhalin Energy, Viktor Sneguir.

    La société a déjà fait ses offres à Cogas, a-t-il précisé avant de déclarer que les actionnaires de Sakhalin Energy lui avaient proposé de prendre une participation à son capital social.

    Sakhalin Energy Investment Company a été créée en avril 1994 pour réaliser le projet Sakhaline-2 : mise en valeur de gisements d'hydrocarbures dans le plateau continental de l'île Sakhaline aux termes d'un accord sur le partage de la production.

    Signé le 22 juin 1994, cet accord prévoit la mise en valeur de deux gisements - Piltoun-Astokhskoye (huile) et Lunskoye (gaz et condensats) - dans le secteur nord-est du plateau continental de l'île. Il est entré en vigueur le 15 juin 1996. La partie russe à l'accord est représentée par le gouvernement fédéral et l'administration de la région de Sakhaline.

    Le coût du projet est estimé à 10 milliards de dollars.

    L'investisseur du projet Sakhaline-2 est un consortium de sociétés étrangères où les participations sont partagées ainsi : Shell Sakhalin Holding (filiale du groupe anglo-hollandais Shell) possède 55% du capital, Mitsui Sakhalin Development (filiale du groupe financier et industriel japonais Mitsui) 25% et Diamond Gas Sakhalin 20%.

    La société gazière sud-coréenne Cogas a été créée en 1983. Elle possède trois terminaux de dépotage de GNL et d'un réseau de transport long de 2 442 km. 62% de ses actions appartiennent à l'Etat.

    Lire aussi:

    Des adeptes de Daech qui préparaient un attentat arrêtés dans l’Extrême-Orient russe
    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Poutine: la Russie ne compte pas faire cavalier seul dans l’Arctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik