Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Un centre scientifique d'optique créé avec la participation de chercheurs russes en Corée du Sud

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 22 septembre - RIA-Novosti. Des conceptions conjointes dans le domaine des technologies optiques : tel est l'objectif de la création, avec la participation de chercheurs russes, d'un centre de recherches en Corée du Sud. Comme l'a déclaré mercredi à Séoul le ministère de la Science et de la Technique, il sera opérationnel à compter de 2005, après que ces personnels auront suivi la formation nécessaire.

    Le ministère, rapporte l'agence d'information Yonhap, a annoncé son intention de signer le 23 septembre à Saint-Pétersbourg un mémorandum de compréhension mutuelle entre l'Institut optique d'Etat (GOI) et l'Institut coréen des études électrotechniques.

    Ce document reflétera les principes de la création d'un centre de recherches conjoint SOI-KOREA qui se penchera non seulement sur des projets scientifiques, notamment dans la création de systèmes optiques, de lasers et d'équipements médicaux, mais aussi sur leur implantation dans le réseau de production.

    "La création en Corée d'un centre scientifique de GOI ne se limitera pas à des études conjointes, elle aura aussi une grande signification pour obtenir un succès international dans la conception de produits modernes sur la base de la réunion des ressources et des technologies d'avant-garde russes avec les technologies commerciales coréennes", cite l'agence Yonhap un porte-parole du ministère de la Science et de la Technique de la République de Corée.

    Les travaux du Centre, selon le porte-parole du ministère, seront organisés suivant le schéma "conception - commercialisation - partage du bénéfice conjoint".

    Lire aussi:

    Le mystère de la surdité de Francisco de Goya élucidé
    Des exercices d'artillerie à grande échelle en Corée du Nord
    Séoul vient au secours de marins nord-coréens en mer du Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik