Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les hommes d'affaires russes transfèrent leurs actifs d'Europe à Hongkong et à Singapour

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    HSIANG-CHIANG /Hongkong/, 29 septembre. /De notre correspondant Mark Zavadski/. Les hommes d'affaires russes commencent à transférer leurs actifs des off-shores européens à Hongkong et à Singapour, a déclaré dans une interview à RIA Novosti le directeur général de SG Private Banking Asie-Pacifique, Daniel Truchi.

    Il y a cinq ans, les capitaux russes étaient absents ici. Cela fait deux ans que les premiers investisseurs sont venus. Aujourd'hui nous constatons une croissance des investissements russes, a-t-il expliqué.

    Plusieurs facteurs sont à l'origine de la venue de fonds d'Europe en Asie, à son avis.

    Premièrement, c'est le désir de diversifier les actifs. Deuxièmement, c'est la récente décision de l'Union européenne d'imposer les revenus des investissements et de publier l'information sur les propriétaires des sociétés off-shore. Troisièmement, beaucoup de businessmen préfèrent tenir leur argent plus près du marché asiatique en pleine expansion, explique Daniel Truchi.

    D'après les économistes de la Société Générale, environ un quatre de l'accroissement des actifs asiatiques sera dû, l'année prochaine, aux clients européens.

    "Les montants exacts des investissements russes sont confidentiels mais nous pouvons dire qu'environ la moitié des actifs européens viennent de clients d'Europe de l'Est et que la Russie est le plus grand pays de cette région", a indiqué le banquier.

    L'argent russe qui se trouve actuellement en Asie n'est pas venu ici, presque dans sa totalité, directement de la Russie mais des off-shores européens.

    "Néanmoins nous avons toute l'information sur l'origine de tous les capitaux", a assuré Daniel Truchi qui a souligné que la majorité des investisseurs avec lesquels travaille sa société sont bien connus en Russie.

    Le directeur exécutif de SG Private Banking Asie-Pacifique, Pierre Bear, a expliqué à RIA Novosti par téléphone de Singapour les particularités du comportement des investisseurs russes sur les marchés asiatiques.

    Ils sont plus conservateurs que les investisseurs ouest-européens et asiatiques et préfèrent mettre leur argent en dépôt ou investir dans des titres alors qu'en Asie il y a un choix très riche de produits à rendement élevé. Parfois des actifs de Hongkong sont placés directement dans les provinces chinoises du sud ou sont réinvestis en Russie, a-t-il dit.

    Les Russes disposent dans leur grande majorité de ressources plus importantes que les clients d'autres pays. Un dépôt russe moyen va jusqu'à 15 millions de dollars tandis que d'habitude les clients de la Société Générale investissent un à cinq millions de dollars, a dit Pierre Bear.

    De l'avis de Daniel Truchi, on est au début d'un important processus de diversification d'actifs russes de l'Europe vers l'Asie.

    "Vous êtes le premier journaliste à nous faire parler de cette tendance et j'espère que dans quelques mois nous connaîtrons beaucoup mieux la situation. J'ai fait récemment un voyage en Russie où j'ai été frappé par l'intérêt que les hommes d'affaires russes portent pour les actifs asiatiques", a-t-il dit.

    Lire aussi:

    «La communauté asiatique est toujours prise pour cible en banlieue, rien n’a changé»
    L’avenir d’Erdogan entre les mains de l’opposition
    Bahreïn et la Chine prêts à investir plus de 100 millions d’euros en Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik