Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le gouvernement russe freinera le renforcement du rouble en cas de hausse des prix du brut

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 29 septembre - RIA Novosti. Des mesures supplémentaires en vue de freiner le renforcement du rouble devront être prise si jamais en 2005 les prix du pétrole dépassent la cote des 50 dollars le baril, a déclaré le vice-premier ministre russe, Alexandre Joukov, qui est intervenu mercredi devant la Douma (chambre basse du parlement).

    Il a constaté qu'en raison de plusieurs facteurs, notamment les prix élevés du pétrole, la monnaie russe tend sérieusement à se muscler.

    Bien que la Banque centrale s'emploie à atténuer ce phénomène, nous sentons quand même que le rouble prend légèrement du poids, a fait remarquer Alexandre Joukov.

    Le vice-premier ministre s'est déclaré certain que cette année la consolidation du rouble par rapport au dollar ne dépassera pas 7 pour cent et que l'année prochaine cette progression ne sera pas supérieure à 3-4 pour cent, à condition toutefois que le prix du brut se situe aux alentours des 30 dollars le baril.

    Cependant, si le prix du baril dépasse les 50 dollars, nous devrons envisager des mesures supplémentaires afin de stabiliser la situation sur le marché monétaire, a dit le vice-premier ministre.

    De son côté, le ministre des Finances, Alexeï Koudrine, a déclaré aux députés que la Russie devait être prête à une chute des prix mondiaux du pétrole.

    Il a constaté que l'année prochaine la plus grande partie de l'excédent budgétaire aurait pour origine les prix élevés du pétrole. Si le prix du baril était de 20 dollars et même moins, cet excédent budgétaire n'existerait pas, a indiqué Alexeï Koudrine en ajoutant que personne n'était en mesure de prévoir avec certitude la dynamique des prix mondiaux du brut. Jamais encore on n'a prévu une dégringolade des prix du pétrole, c'est pourquoi nous devons nous tenir prêts à faire face à des prix sensiblement inférieurs, a souligné Alexeï Koudrine.

    Jusqu'ici la Russie n'a jamais réussi à surmonter cette épreuve, ni en 1998, ni auparavant, a rappelé le patron du ministère des Finances en faisant remarquer que cela avait provoqué de sérieuses secousses économiques ainsi qu'un changement de politique dans le pays.

    A cet égard, le ministre des Finances a mis l'accent sur la nécessité de rendre l'économie russe moins dépendante des facteurs extérieurs et d'axer les efforts sur les facteurs intérieurs de croissance économique.

    Lire aussi:

    Où va le marché du pétrole?
    60 dollars le baril de Brent: les efforts de l'Opep+ portent leurs fruits
    Le prix du baril de Brent bat le record enregistré en 2015
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik