Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Alexandre Joukov : en 2005, la part des pauvres sera ramenée à 15%

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 29 septembre - RIA-Novosti. En 2005, la part de la population russe vivant au-dessous du seuil de pauvreté sera ramenée à 15%, a annoncé le vice-premier ministre Alexandre Joukov.

    De 2003 à 2005, a-t-il précisé, "la part de la population pauvre se sera réduite de 20,6% à 11%".

    La monétisation d'une grande partie des avantages prévue pour l'année prochaine contribuera à accéder à cet objectif, a annoncé le vice-premier ministre prenant la parole à la Douma lors de l'examen du projet de budget en première lecture.

    "Le projet de budget pour l'année prochaine couvre entièrement, sur le plan financier, le versement des compensations en espèces", a assuré Alexandre Joukov.

    Au total, le budget fédéral 2005 prévoit 173 milliards de roubles pour le remboursement des avantages en nature annulés.

    Le ministre des Finances de la Russie, Alexeï Koudrine, a indiqué pour sa part que "les revenus des couches démunies rattrapent aujourd'hui l'inflation", et que cela représentait un problème sérieux. De ce fait, l'un des principaux objectifs du gouvernement dans le domaine de la lutte contre la pauvreté consiste à ralentir l'inflation, a-t-il souligné.

    Il s'est dit en désaccord avec certains députés qui affirment que les revenus des couches démunies sont en baisse. "Cela ne correspond pas à la réalité. Toutes les catégories de la population voient augmenter leurs revenus", a dit Alexeï Koudrine intervenant à la Douma lors de l'examen du projet de budget.

    Le ministre a toutefois reconnu que la différentiation entre les revenus les plus et les moins élevés ne cesse de s'accentuer. Mais, à son avis, cela ne signifie pas que les revenus des couches démunies soient en baisse. "Tout simplement, les revenus des pauvres augmentent moins vite que ceux des riches", a expliqué Alexeï Koudrine.

    Lire aussi:

    La classe moyenne pourrait disparaître d’ici 2050, selon des économistes
    Faire confiance à ses voisins rendrait plus riche
    Le chef du Pentagone «choqué» par le manque de préparation au combat de l’armée US
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik