Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Mikhaïl Fradkov pourrait proposer la création d'une Alliance gazière eurasiatique

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 7 octobre - RIA Novosti. Le premier ministre russe russe, Mikhaïl Fradkov, effectuera du 7 au 8 octobre une visite officielle dans la capitale du Kazakhstan, Astana, où avec ses interlocuteurs kazakhs il se penchera sur des questions ayant trait à des projets énergétiques, à la coopération spatiale ainsi qu'aux processus intégrationnistes dans le cadre de la Communauté des Etats indépendants (CEI).

    Une source au sein du gouvernement russe a annoncé que le premier ministre arriverait à Astana jeudi après-midi et que le lendemain, 8 octobre, il mènerait des pourparlers avec le président kazakh, Noursoultan Nazarbaïev, et le chef du gouvernement, Danial Akhmetov.

    Les parties examineront notamment des contrats de transit afférents à l'acheminement du gaz turkmène vers la Russie via le territoire kazakh, ainsi qu'un protocole sur le transit du pétrole kazakh par la Russie.

    La source gouvernementale a précisé que la partie russe devait être certaine que le réseau pipelinier sera suffisamment chargé et que le Kazakhstan acheminera les quantités de combustible prévues.

    Il n'est pas exclu qu'à Astana il soit également question de la création d'une Alliance gazière eurasiatique, qui permettrait aux pays de la CEI de coordonner leur politique dans ce domaine, a relevé l'interlocuteur de RIA Novosti.

    D'après lui, au Kazakhstan Mikhaïl Fradkov examinera la stratégie de création de l'entreprise conjointe de transport "KazRosgaz".

    Les responsables russes et kazakhs pourraient aussi envisager l'exploitation du gisement de pétrole de Kourmangazy en mer Caspienne et du gisement de gaz de Karatchaganag. Les experts des deux pays ont déjà décidé de ne pas construire d'unité de transformation du gaz de Karatchaganag au Kazakhstan et de moderniser l'usine d'Orenbourg en Russie.

    Le chef du gouvernement russe examinera avec les autorités kazakhs la question concernant l'utilisation du cosmodrome de Baïkonour.

    Plusieurs additifs devraient être apportés à l'Accord relatif aux droits et aux libertés des personnes vivant à Baïkonour.

    En outre, les parties devraient élaborer un projet conjoint relatif à la création du centre spatial de Baïtere, qui permettrait de procéder conjointement à des lancements de satellites, notamment de télécommunications.

    Des problèmes persistent entre la Russie et le Kazakhstan et ils seront débattus le 8 octobre, ils concernent les secteurs de la frontière litigieux.

    Il s'agit de deux secteurs importants sur lesquels se trouvent le gisement de condensat de gaz Imachevski et une source captée. La question sera probablement réglée par un accord d'utilisation conjointe, a ajouté l'interlocuteur de RIA Novosti.

    Les parties russe et kazakh devraient aussi envisager la création d'une banque d'investissement sur la base de la Mejprombank de la CEI, ce qui devrait favoriser les investissements et l'intégration dans le cadre de la CEI.

    L'année dernière les échanges commerciaux entre la Russie et le Kazakhstan se sont chiffrés à 5,2 milliards de dollars et il a progressé de 47 pour cent depuis le début de 2004.

    Lire aussi:

    Guterres exprime son plein soutien au processus d’Astana sur la Syrie
    Les parties syriennes, dont l'opposition armée, réunies à Astana
    Un contingent eurasien en Syrie?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik