Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le gouvernement russe projette d'adopter un paquet de documents sur la réforme du secteur énergétique

    Economie
    URL courte
    0 20
    ASTANA, 7 octobre - RIA-Novosti. Avant la fin de l'année, le gouvernement russe projette d'adopter un paquet de documents sur la réforme du secteur énergétique national, a annoncé le ministre de l'Industrie et de l'Energie Viktor Khristenko.

    Le ministre russe prend part à la réunion de la commission russo-kazakh mixte dans la capitale du Kazakhstan Astana.

    "Le plan des activités réglementaires dans le cadre de la réforme est déjà approuvé, il comporte 19 documents à adopter au niveau du gouvernement avant la fin de l'année", a dit Khristenko.

    "La commission chargée de mener la réforme du secteur énergétique doit examiner tous les 19 documents, en outre, il faudra examiner les démarches courantes visant à restructurer des entreprises", a souligné le ministre.

    "J'ai en vue la création d'une telle ou telle structure territoriale et de gros", a précisé le ministre.

    De l'avis de Viktor Khristenko, la prochaine fusion de Gazprom et de Rosneft exige une évaluation très précise et de qualité de toutes les positions de ce marché car il s'agit de compagnies de niveau mondial quant à leur chiffre d'affaires et à leur signification.

    "C'est un processus très compliqué sur le plan technique et juridique, en termes de droit d'entreprise, mais ce processus a déjà commencé et il doit passer doucement, sans à-coups ni saccades, son cycle", a déclaré le ministre.

    Viktor Khristenko a annoncé que le chiffre d'affaires des échanges russo-kazakh a augmenté de plus de moitié durant les 8 premiers mois de l'année en cours, pour s'établir, en termes absolus, à 5 milliards de dollars. "Nous nous félicitons de cet indice record", a-t-il souligné.

    Le ministre russe a toutefois indiqué que "cela nous pousse à envisager l'avenir afin de rendre cette tendance stable et de découvrir de nouveaux axes de la coopération".

    "Il est dès à présent évident que les mois qui restent avant la fin de l'année seront les plus importants pour préparer toute une enveloppe de documents intergouvernementaux. Et nous espérons que ces accords seront entièrement préparés", a-t-il noté.

    Ces accords, a poursuivi Viktor Khristenko, portent aussi bien sur la coopération bilatérale dans le secteur du cosmodrome de Baïkonour (la Russie le loue au Kazakhstan aux termes d'un contrat de 49 ans) et des satellites de télécommunication que sur les questions de l'unification des normes de l'assurance de la responsabilité civile des propriétaires des véhicules automobiles.

    "Je pourrais citer d'autres documents d'importance qui seront dans un proche avenir préparés pour être adoptés au niveau des gouvernements, mais je tiens aussi à rappeler que des questions en suspens subsistent", a-t-il noté.

    L'année de la Russie au Kazakhstan doit se terminer non seulement par un grand concert gala ou par des souvenirs agréables, a encore indiqué le ministre. "Nous avons chargé ministères et administrations de déblayer dans une mesure considérable le tas de vieux problèmes douloureux avant la fin de l'année", a encore souligné Viktor Khristenko.

    Lire aussi:

    Guterres exprime son plein soutien au processus d’Astana sur la Syrie
    Les parties syriennes, dont l'opposition armée, réunies à Astana
    «Notre armée gagne et cela ne plaît pas à tout le monde», constate un ministre syrien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik