Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le Brésil se félicite de la ratification du protocole de Kyoto par la Russie

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    RIO DE JANEIRO, 2 novembre - RIA Novosti. Le Brésil se félicite de la ratification du protocole de Kyoto par la Russie et remercie le parlement russe de cette décision difficile mais sage, a déclaré dans une interview à RIA Novosti le directeur général du département de l'environnement du ministère brésilien des Affaires étrangères, Everton Vieira Vargas.

    "La Russie sera avantagée d'avoir ratifié le protocole", estime le représentant brésilien. En ratifiant le document, elle a de nouveau confirmé son attachement à l'idée du monde à pôles multiples.

    "Nous sommes très satisfaits de cette décision. Elle renforce le régime international des changements climatiques qui est très importants pour tous les pays. L'avenir de l'humanité dépend des changements climatiques parce qu'ils sont susceptibles de causer un préjudice énorme", a expliqué Everton Vieira Vargas.

    La Russie et le Brésil ont toujours mené un dialogue fructueux sur les problèmes de l'environnement, y compris dans le cadre de l'ONU et des négociations multilatérales au sein d'organisations internationales.

    "Les pourparlers sur l'environnement ne sauraient être menés sans prendre en considération l'opinion de la Russie et du Brésil. Nos deux pays ont des territoires immenses, ils sont riches en ressources naturelles et possèdent les plus grandes réserves de végétation", a souligné le représentant brésilien.

    Quant à savoir si l'adhésion de la Russie au protocole de Kyoto va influer sur la position d'autres pays responsables de la pollution de l'atmosphère, il a fait remarquer que la décision de la Russie est importante pour les pays de l'Union européenne parce qu'ils pourront user du mécanisme d'achat-vente d'émissions de gaz.

    "Ce mécanisme permet aux pays européens d'acheter des droits d'émettre des gaz à la place de la Russie pour compenser leurs normes au cours de la première période de réduction des émissions dans l'atmosphère", a dit Everton Vieira Vargas.

    "Ayant ratifié le protocole de Kyoto la Russie a montré aux pays qui ne l'ont pas encore fait à quel point il est important de continuer un dialogue constructif au lieu de chercher à le faire avorter en refusant de respecter les normes définies par la communauté mondiale", a déclaré le représentant de la diplomatie brésilienne.

    "Maintenant nous devons veiller à la manière dont le protocole sera respecté, pour s'entendre sur le régime à mettre en place à partir de 2012, année de l'expiration de la première étape", a-t-il ajouté.

    Quant à savoir si la décision de la Russie influera sur la position des Etats-Unis, il a dit que le Sénat américain avait approuvé la résolution Byrd-Hagel qui déclare que les Etats-Unis ne ratifieront le protocole de Kyoto que si les pays en développement en font autant, ce qui est très peu probable.

    "Mais d'autre part, un mouvement pour la réduction des rejets de gaz de serre dans l'atmosphère s'amplifie dans la société américaine. C'est aussi une pression sensible exercée sur l'administration qui ne peut pas la négliger", a déclaré Everton Vieira Vargas.

    Lire aussi:

    Poutine ratifie un protocole sur le déploiement des avions russes en Syrie
    Le Conseil de la Fédération ratifie la disposition des forces aériennes russes en Syrie
    Moscou précise les modalités de déploiement de son groupe aérien en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik