Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La libéralisation de l'économie russe ouvre de nouvelles perspectives aux entrepreneurs italiens

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    ROME, 2 novembre - de notre correspondant Sergueï Startsev. Le processus de libéralisation de l'économie russe ouvre de nouvelles perspectives à l'activité des entrepreneurs italiens en Russie. C'est ce qu'a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, qui accompagne le premier ministre, Silvio Berlusconi, attendu ce mardi à Moscou pour participer au troisième sommet russo-italien élargi.

    "Dans ce contexte, le ministère italien des Affaires étrangères organise en janvier 2005 un séminaire spécial sur le thème : "Privatisation et réformes structurelles en Fédération de Russie : possibilités de développement des entreprises italiennes", lit-on dans un article de Franco Frattini, qu'il a publié mardi dans le quotidien économique Il Sole 24 ore.

    "Le projet "Made by Italy", dans le cadre duquel des dizaines, voire des centaines d'entreprises italiennes s'étant décidées à investir dans l'avenir de la Russie se font concurrence, a pour objectif d'implanter notre modèle de districts industriels dans le tissu industriel russe", souligne le ministre.

    Caractérisant l'état actuel des relations économiques bilatérales, Franco Frattini a relevé qu'en moins de cinq ans, les exportations de marchandises italiennes vers la Russie ont presque doublé, ce qui est dû pour beaucoup à l'activité des entreprises privées. En témoigne, selon le ministre, la diversité des biens de consommation, de marques déposées connues (qui représentent notamment la mode italienne) ayant inondé les centres de commerce de Moscou et de Saint-Pétersbourg.

    D'après Franco Frattini, les voitures et les équipements italiens sont de plus en plus demandés sur le marché russe.

    Il a fait également ressortir une importance particulière du secteur touristique, ayant souligné qu'en 2004, le nombre d'Italiens effectuant des voyages en Russie a augmenté de 30 pour cent. Selon lui, le marché russe constituera une zone prioritaire de l'activité des ministères appropriés d'Italie.

    Un "guichet unique" pour les entrepreneurs italiens sera bientôt ouvert à Moscou grâce aux efforts conjoints de l'Institut italien du commerce extérieur et du département commercial et économique de l'ambassade d'Italie en Fédération de Russie.

    Lire aussi:

    Plus de 50 représentants italiens attendus en Crimée
    «Rome n’est prête qu’à recevoir des gifles de la France et de l’UE»
    Berlusconi révèle ce qui lui plaît le plus chez Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik