Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Russie et les trois pays du Caucase du Sud projettent de rétablir le Chemin de fer de Transcaucasie

    Economie
    URL courte
    0 6 0 0
    MOSCOU, 3 novembre - De notre correspondante Elena Fedorova. La Russie, la Géorgie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan projettent d'instituer une société opératrice qui sera chargée du rétablissement et de l'exploitation du Chemin de fer de Transcaucasie, a annoncé le ministre russe des Transports Igor Levitine lors d'une conférence de presse mercredi.

    Cette décision, a-t-il précisé, a été prise à l'issue des consultations qui ont été menées avec les dirigeants des trois pays du Caucase du Sud. "Leurs présidents veulent que les organismes de transport élaborent le schéma de création de la société opératrice", a ajouté Igor Levitine.

    Puisqu'il est encore difficile de prendre la décision politique sur le plein rétablissement de la circulation dans le Caucase, il faut commencer le règlement de questions économiques, a indiqué le ministre russe des Transports.

    "Le schéma d'institution de la société opératrice qui se chargera de la gestion de la circulation a alors été proposé", a poursuivi Igor Levitine. La Russie sera représentée au sein de cette société par la société RZD ("Chemins de fer de Russie").

    A plus d'un titre, l'accord des présidents des pays du Caucase du Sud sur le plein rétablissement de la circulation sur le Chemin de fer de Transcaucasie s'explique par la portée géopolitique que revêt le projet, a expliqué le ministre. D'autre part, a-t-il poursuivi, le projet sous le nom conventionnel de "Voie de la soie" - construction d'un chemin de fer qui reliera la Chine à la Turquie à travers le Kazakhstan - est réalisé actuellement.

    A l'époque soviétique, a rappelé Igor Levitine, le trafic marchandises sur le Chemin de fer de Transcaucasie atteignait 15 millions de tonnes de cargaisons par an.

    La circulation sur le Chemin de fer de Transcaucasie a été arrêtée en 1990 suite aux événements en Abkhazie (république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie, NDLR), a rappelé Igor Levitine. Des opérations de guerre ont endommagé plusieurs tronçons du Chemin de fer, le pont de l'Ingouri, de nombreux secteurs de la voie ferrée ne sont pas jusqu'à présent déminés.

    "Avant fin novembre, la Géorgie transmettra à la Russie les documents sur l'état du Chemin de fer sur son territoire et évaluera le volume des investissements nécessaires", a indiqué le responsable. Moscou décidera alors de sa participation à son rétablissement, a-t-il souligné.

    De l'avis d'Igor Levitine, le consortium qui se constitue se chargera du rétablissement des tronçons endommagés du Chemin de fer de Transcaucasie. Les quatre Etats accorderont des crédits au projet. La création d'un consortium bancaire est également prévue pour financer les travaux de rétablissement, a ajouté Igor Levitine.

    Le ministre russe des Transports a d'autre part annoncé que la Géorgie était intéressée à l'intégration de l'une de ses compagnies aériennes dans une compagnie aérienne russe.

    Aéroflot, a rappelé Igor Levitine, examine la question de l'intégration avec une compagnie aérienne géorgienne.

    Mais, a fait observer le ministre russe des Transports, le règlement de cette question se complique par les dettes accumulées par les entreprises aériennes géorgiennes pour les services de navigation qui leur sont accordés dans l'espace aérien russe.

    Lire aussi:

    Ekaterinbourg Arena: ce qui attend le stade après le Mondial 2018
    Le chemin de fer russe contournant l’Ukraine bientôt fin prêt
    Certains pays étrangers «renforcent leur présence militaire près des frontières russes»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik