Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Banque de Russie achète massivement des devises pour enrayer la chute du dollar

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 4 novembre - RIA-Novosti. Pour enrayer la chute du cours de la monnaie américaine face au rouble, la Banque centrale de Russie a dû procéder à des achats massifs de devises.

    Jeudi, à la session unique (ETS) de la Bourse interbancaire de Moscou, le cours du dollar avec règlements à 24 heures - cours d'après lequel la Banque centrale établit le cours officiel du dollar pour le lendemain - a été de 28,765 roubles pour 1 dollar. Par rapport à l'indice de mercredi, il a baissé de 1,61 kopeck, mais afin que cette différence ne soit pas aussi importante, la Banque centrale, de fait unique acheteur de dollars à la Bourse jeudi, a dû consentir de grands sacrifices.

    Le montant des transactions ETS avec règlements à 24 heures au moment de la formation officielle du cours a été de 1 774,7 millions de dollars et ce chiffre a constitué un nouveau record boursier de l'année. De l'avis de l'un des cambistes, "ce fut une somme immense".

    Le maximum précédent avait été fixé le 26 janvier : à l'époque, le montant des transactions avec règlements à 24 heures à la Bourse interbancaire des devises de Moscou, s'établissait à 1 201,946 millions de dollars vers 11h 30 heure de Moscou. A rappeler également que, vers cette heure, la valeur des transactions boursières se chiffre, d'ordinaire, entre 200 et 300 millions de dollars.

    A l'opposé de la devise américaine, la monnaie européenne s'est très bien portée jeudi : le cours de l'euro à la session ETS de la Bourse interbancaire avec règlements en fin de journée a crû de 27,11 kopecks, à 36,866 roubles pour 1 euro.

    A l'unanimité, les experts lient les succès de la monnaie européenne et les revers du dollar à la victoire de George Bush aux élections américaines, puisque le maintien du président en place signifie le maintien des grandes priorités des marchés internationaux : un dollar "faible" et des cours de pétrole élevés. Automatiquement, l'affaiblissement du dollar conduit à la consolidation des positions de la monnaie européenne sur le marché mondial et les places financières et, conséquence, sur le marché russe.

    Comme l'a expliqué le directeur des Opérations monétaires et financières d'Alpha-Bank, Igor Vassiliev, suite à la remontée de l'euro, "tous se débarrassaient du dollar". Le "régulateur" achetait la devise américaine à 28,765 roubles pour 1 dollar.

    Mais nombreux étaient ceux qui croyaient que jeudi la Banque centrale reverrait à la baisse sa cotation d'achat et ces tendances ont servi de prétexte à l'encouragement des vendeurs, disent les cambistes. Mais la Banque centrale reste fidèle à ses habitudes et les participants aux adjudications n'osent même plus prédire quand cela pourrait avoir lieu.

    "La question se pose ainsi : combien de temps encore la Banque centrale consentira à renforcer le rouble, réfléchit Igor Vassiliev. - Elle marche sur une corde raide, cherchant à refréner l'inflation et à soutenir les producteurs". En tout état de cause, la Banque centrale ferait bien d' "attendre une quinzaine de jours encore", propose l'expert, pour voir quel sera l'effet des nouveaux repères de cours sur les indices de l'inflation, notamment, sur ses valeurs en octobre.

    Le Département de la Communication de la Banque centrale a annoncé d'autre part dans son communiqué parvenu à RIA-Novosti jeudi que les réserves de change de la Fédération de Russie se montaient au 29 octobre 2004 à 107,3 milliards de dollars, contre 105,2 milliards au 22 octobre 2004. En une semaine, elles ont donc augmenté de 2,1 milliards de dollars.

    Lire aussi:

    Pour quelle raison la Russie rachète-t-elle de l’or en quantité record?
    L'euro grimpe face à un dollar déprimé par les inquiétudes géopolitiques
    Les investisseurs turcs renoncent au dollar pour l’or?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik