Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Youri Chafranik : l'Etat est tenu de garantir le fonctionnement stable de Yukos et de son management

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 9 novembre - RIA-Novosti. L'Etat est tenu de garantir le fonctionnement stable de Yukos et de son management, a déclaré au cours d'une conférence de presse de Moscou le président du Conseil de l'Union des industriels du pétrole et du gaz de la Fédération de Russie Youri Chafranik.

    "L'Etat répond en l'occurrence pour la stabilité des activités de production de Yukos et son objectif consiste à garantir le fonctionnement normal du management et à le laisser travailler de manière stable. C'est le gage d'un nombre réduit de réclamations", a-t-il dit.

    Interrogé par RIA-Novosti sur la question de savoir comment l'Etat est en mesure de garantir la stabilité des activités de la société qui se dit être en état proche du dépôt de bilan, Youri Chafranik a répondu : "Il m'est difficile de donner des conseils dans ce contexte".

    "En juillet je croyais que l'Etat aurait fait mieux de ne pas vendre les actifs de Yukos et de les prendre en gestion pour les dettes. Aujourd'hui, je ne sais plus comment il faut faire", a indiqué Youri Chafranik, précisant qu'il était mal informé au sujet de l' "affaire Yukos".

    Le président de l'Union des industriels du pétrole et du gaz estime également que, dans cette affaire, "il n'y pas de responsable". "Il n'y a pas de responsable - qui doit pourtant exister - pour le règlement de ce problème", a-t-il notamment indiqué.

    De l'avis de Youri Chafranik, "on ne devrait vendre pour rien" le principal actif de production de Yukos, "Youganskneftegaz". Son coût est de 15 à 25 milliards de dollars, a-t-il indiqué.

    Il a en outre fait savoir ses projets d'écrire "dans une dizaine d'années" des mémoires qui parleront notamment de l'histoire de la privatisation de la plus importante - à ce jour - des compagnies pétrolières russes Yukos.

    Lire aussi:

    Le roi saoudien visitera la Russie le 5 octobre
    Riyad: la visite du roi de l’Arabie saoudite en Russie sera «historique»
    Les perspectives pétrogazières des USA sont gonflées au détriment de la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik