Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La loi "Des télécommunications" favorisera le développement des technologies de l'information en Russie

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 10 novembre - RIA Novosti. La nouvelle loi "Des télécommunications", en vigueur depuis le 1er janvier 2004, permettra de promouvoir efficacement les technologies de l'information en Russie. Le ministre russe des Technologies de l'information et des télécommunications Léonid Reïman a fait mercredi une déclaration en ce sens devant les membres du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement).

    La loi réduit considérablement le nombre des barrières pour les agents du marché. Elle établit des règles équitables et transparentes pour les opérateurs, annule beaucoup d'obligations de licence et simplifie les procédures d'autorisation.

    Il faut maintenir le régime des licences dans le secteur pour protéger la sécurité nationale, selon le ministre.

    M.Reïman s'est félicité de la finalité sociale de la nouvelle loi. A présent, les Russes ont le droit de choisir entre le paiement tarifé à la minute ou au forfait pour les services de téléphonie fixe. Par ailleurs, la loi protège les droits et les libertés personnelles en réglementant et déterminant le nombre des personnes ayant accès aux informations sur les abonnés.

    Le ministre a en outre souligné l'importance du mécanisme de service universel qui sera mis en œuvre à partir de 2005. Le mécanisme prévoit la prestation des services téléphoniques au moyen des publiphones dans les localités non connectées au réseau et la fourniture de l'accès à Internet dans les localités de plus de 500 habitants. Ces projets seront financés par une fondation spéciale du service universel qui sera complétée grâce aux versements des opérateurs.

    A l'heure actuelle, la Russie compte 46.000 localités non connectées au réseau téléphonique. Le nouveau mécanisme permettra de les desservir d'ici trois ou quatre ans, selon le ministre.

    "Le service universel est le seul mécanisme financier capable de résoudre le problème de développement du réseau téléphonique dans les régions en l'absence du financement budgétaire, le service universel et d'encourager les opérateurs à travailler dans les régions peu attrayantes pour les investissements", a indiqué M.Reïman.

    Les premiers appels d'offres pour le droit de fournir le service universel seront lancés au début de 2005.

    Lire aussi:

    Un conseiller de Poutine commente l'éventuel blocage de Facebook
    Moscou: les USA ignorent le mécanisme informant la Russie sur les cyberattaques
    La mission OIAC-Onu prise en flagrant délit de mensonge par Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik