Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les réserves rentables d'or russe s'épuiseront en 2011

    Economie
    URL courte
    0 101
    MOSCOU, 11 novembre - RIA-Novosti. Les réserves rentables d'or russe s'épuiseront en 2011, celles de pétrole, de cuivre, d'uranium et d'or primaire, en 2015. Ces données ont été citées jeudi par le ministre des Ressources naturelles Youri Troutnev dans son rapport présenté à une réunion du gouvernement russe.

    "A première vue, les délais cités ne suscitent pas une inquiétude profonde, a-t-il dit. Mais les traits spécifiques de l'aménagement géologique des gisements sont tels que, si nous continuons la pause dans la reproduction des ressources minérales, aucun financement ne pourra régler le problème du déficit des minéraux utiles".

    C'est pourquoi le ministre a souligné la nécessité de la reproduction de la base des ressources minérales. Avant 2002, la reproduction du pétrole et du gaz en Russie "a dépassé de plusieurs fois l'extraction", a-t-il rappelé.

    Le secteur des ressources minérales occupe une place importante dans l'économie du pays, a fait remarquer Youri Troutnev. En 2003, sur la somme de 2 500 milliards de roubles (un dollar équivaut à 29,69 roubles) de recettes du budget fédéral, 1 400 milliards de roubles, soit 56 %, provenaient du secteur des ressources minérales.

    Ce secteur assure 70 % de l'exportation russe, dont 77 % sont représentés par les hydrocarbures. De plus, a indiqué le ministre, le secteur des ressources minérales assure le développement de dizaines de branches industrielles connexes.

    "Il est évident que l'économie de notre pays dépend beaucoup de l'exploitation des ressources naturelles, et cette tendance ne changera pas dans la période à venir", a constaté Youri Troutnev.

    Le financement du secteur des ressources minérales de la Russie doit passer de 12,7 à 20,5 milliards de roubles par an vers l'achèvement de la deuxième étape du Programme d'Etat d'exploration du sous-sol en 2020.

    Comme l'a dit Youri Troutnev au cours de la présentation du programme d'Etat à long terme d'exploration du sous-sol et dereproduction de la base des ressources minérales, "selon la première version du programme, le financement doit atteindre 10,7 milliards de roubles avant 2010 et 12,7 milliards de roubles entre 2010 et 2020. D'après le plan à long terme, le financement constituera 16 milliards de roubles en 2010 et 20,5 milliards de roubles en 2020".

    Selon lui, ce programme tiendra compte de la balance entre la consommation et la reproduction des ressources minérales.

    La prospection géologique sera financée, pour l'essentiel, par les exploitants du sous-sol. Sur la somme totale de 1 700 milliards de roubles prévue pour la période allant jusqu'à 2020, 10 % seront assumés par le budget fédéral.

    Selon le ministre, le programme inclut 37 types principaux de ressources minérales.

    "La Russie occupe aujourd'hui la position de leader par ses réserves de ressources minérales", a souligné Youri Troutnev. Aujourd'hui, 30 % des réserves mondiales de pétrole et de gaz, 50 % de celles de diamants, 25 % de nickel et 17 % d'étain se trouvent en Russie, a-t-il rappelé.

    "70 % de l'exportation de la Russie sont assurés par le secteur des ressources minérales", a dit Youri Troutnev.

    Selon le ministre, conformément au programme, 70 % des sommes seront allouées à la reproduction des hydrocarbures, 15 % à la reproduction de métaux précieux, le reste, à celle d'autres minéraux.

    Le ministre a également fait savoir qu'en 2005 le financement du programme finalisé fédéral "Ecologie et protection de l'environnement" constituerait 11,1 milliards de roubles.

    "7,7 milliards de roubles iront à la reproduction de la base des matières premières, le reste sera consacré aux objectifs stratégiques, au contrôle et à la protection contre les séismes", a dit le ministre.

    Lire aussi:

    Cap sur l’Arctique: Moscou alloue plus 2 milliards d’euros pour son développement
    Ministre syrien du Pétrole: «Nos perspectives de coopération avec la Russie sont immenses»
    La bataille pour les ressources spatiales a commencé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik