Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Liaison ferroviaire par ferry-boat entre la Crimée et le Caucase (fiche technique)

    Economie
    URL courte
    0 2701

    Une liaison ferroviaire par ferry-boat entre la Crimée et le Caucase a été ouverte en 1954, et une liaison automobile en 1976.

    Une liaison ferroviaire par ferry-boat entre la Crimée et le Caucase a été ouverte en 1954, et une liaison automobile en 1976. Les ferries ont permis de raccourcir de 1 000 km le trajet pour les marchandises transportées du territoire de Krasnodar en Crimée.

    La liaison était desservie par quatre ferry-boats de capacité moyenne de 16 wagons marchandises ou de 8 wagons passagers. Vers 1976, le trafic marchandises a atteint 3 millions de tonnes par an, dont 1,6 million à destination de la presqu'île et 1,4 million dans le sens inverse. Il s'agissait de cargaisons transportées essentiellement en provenance de Crimée, de Moldavie et du Caucase du Nord et d'une douzaine de trains passagers.

    Le projet de restauration de la liaison ferroviaire par ferry-boat à travers le détroit de Kertch est réalisé sur instruction du président russe en application des dispositions de la déclaration commune des présidents russe et ukrainien.

    La liaison ferroviaire directe via le détroit de Kertch n'existe pas à ce jour. Alors que le gros des cargaisons arrivent en Crimée en provenance des régions est de la Russie et des pays d'Asie centrale, le ferry droit permettre de raccourcir de plusieurs jours les délais de fournitures, de baisser sensiblement les coûts et de faciliter la procédure du transport. Aujourd'hui, les rames ferroviaires qui quittent la Sibérie pour la Crimée sont obligées de faire un grand crochet en traversant l'Ukraine du nord au sud.

    La rouverture de la liaison ferry entre la Crimée et le Caucase contribuera largement à augmenter les capacités de transbordement du port et des zones voisines, à attirer des investissements et à promouvoir la coopération russo-ukrainienne. En cas de fixation par RZD de taxes compétitives, le projet permettra de réorienter une partie du trafic TRACECA vers les chemins de fer russes et d'attirer jusqu'à 3,2 millions de tonnes de frets supplémentaires.

    Les principales marchandises transportées sur cet axe seront le charbon, le coke et les produits pétroliers. Une place de choix sera réservée aux marchandises générales et en vrac (céréales, engrais minéraux, métaux ferreux, etc.) et aux trains passagers, notamment en période estivale.

    Le projet est particulièrement important dans le contexte du programme interétatique de mise en place de l'Espace économique uni entre la Russie, l'Ukraine, la Biélorussie et le Kazakhstan.

    Il permettra notamment de consolider les positions économiques et stratégiques de la Russie dans le cadre du corridor Nord-Sud, d'élargir la présence de la flotte marchande spécialisée dans les eaux de la mer Noire et de raccourcir de 1 500 à 2 000 km en moyenne le trajet des cargaisons transportées en provenance de Sibérie et d'Asie centrale vers la Crimée et le sud-est de l'Ukraine.

    Avec un trafic équilibré de marchandises et de passagers, un réseau de télécommunications développé et une infrastructure portuaire de transport ferroviaire, la nouvelle liaison ferry s'annonce comme l'un des procédés les plus efficaces de transport combiné.

    Dans le cadre du programme fédéral finalisé "Le développement du réseau de transport en Russie d'ici 2010" et du programme "Le Sud de la Russie", une série de nouvelles lignes de ferry seront prochainement ouvertes dans les régions du sud: en mer Caspienne dans le cadre du corridor Nord-Sud (Makhatchkala - Tourkmenbachi (Turkménistan), Makhatchkala - Aktaou (Kazakhstan), Makhatchkala - Iran) et en mer Noire (Caucase - Crimée, Caucase - Poti (Géorgie), Caucase - Varna (Bulgarie)).

    Ces lignes de ferry seront mises en service et dotées de transbordeurs de façon progressive à mesure que seront construits les transbordeurs et les équipements portuaires.

    Lire aussi:

    Aux Canaries, un ferry percute un quai (vidéo)
    Booking.com ignore la demande de Kiev de désigner la Crimée comme ukrainienne
    L’Occident se tourne-t-il progressivement vers la Crimée?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik