Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Privatisation de Svyazinvest: les textes appropriés ne sont toujours pas concertés

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 15 novembre - RIA Novosti. Le ministère russe du Développement économique et du Commerce (MERT) n'a toujours pas reçu les textes relatifs à la privatisation de Svyazinvest concertés avec les autres ministères intéressés.

    "Pour le moment, le ministère des Télécommunications ne nous a communiqué aucun texte", a déclaré lundi devant les journalistes le vice-ministre du Développement économique, Andréi Charonov, qui a expliqué ce retard par la "discussion avec les structures de force".

    A.Charonov ne pense pas que ce contretemps puisse avoir des conséquences sur les délais de privatisation de Svyazinvest, qui devrait être opérée, selon les projets du gouvernement, en 2005.

    Dès que les consultations auront été menées à bien, la procédure de radiation de Svyazinvest de la liste des entreprises stratégiques pourra être lancée, a dit le vice-ministre.

    Interrogé sur la question de savoir si la mise à prix du bloc d'actions du Combinat métallurgique de Magnitogorsk détenu par le gouvernement (17,8%) avait été fixée, Andréi Charonov a répondu qu'il ne disposait d'aucunes informations à ce sujet, mais que la mise à prix du bloc d'actions du gouvernement serait annoncée prochainement.

    "Si nous voulons vendre le Combinat métallurgique avant la fin de l'année, la mise à prix en vue des enchères doit être déterminée dans des délais rapides", a dit A.Charonov.

    Le ministère du Développement économique et du Commerce propose d'instaurer des avantages fiscaux pour les investissements dans la recherche-développement, a dit le responsable du MERT, intervenant à la table ronde sur la politique de la concurrence organisée au Service fédéral antimonopole.

    Le vice-ministre a précisé devant les journalistes qu'il avait été question de diminuer les impôts sur les bénéfices des entreprises spécialisées dans la recherche-développement.

    A.Charonov a rappelé qu'auparavant de tels avantages existaient, mais qu'après la réduction des impôts sur les bénéfices à 24%, il ont été abolis.

    "En général, nous ne sommes guère partisans des avantages, mais dans le cas qui nous intéresse nous estimons qu'ils sont pleinement justifiés", a indiqué le vice-ministre.

    Selon A.Charonov, cette question est actuellement à l'étude au ministère des Finances.

    Lire aussi:

    Un nouvel indice dans l’enquête sur l’assassinat de l’ambassadeur Andrei Karlov
    Londres: aucun dumping fiscal après le Brexit?
    Poutine annonce son ordre du jour pour le G20
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik