Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La conception du développement des technologies de l'information et des télécommunications

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 18 novembre - RIA-Novosti. Le gouvernement de la Fédération de Russie a approuvé, dans l'ensemble, la conception du développement des technologies de l'information et des télécommunications jusqu'à 2010.

    "Nous l'approuvons dans ses grandes lignes, compte tenu des remarques", a dit le premier ministre Mikhail Fradkov en faisant le point de l'examen de cette question à la réunion du gouvernement.

    Il a attiré l'attention du ministre des Télécommunications Leonid Reiman sur la nécessité de peaufiner la conception et de la concerter avec le ministère des Finances et le ministère du Développement économique et du Commerce.

    Leonid Reiman a fait, dans son intervention, plusieurs propositions sur la réduction des taxes douanières et de la charge fiscale des entreprises concernées par les technologies de l'information et des télécommunications. Tatiana Golikova, vice-ministre des Finances, a fait des remarques concernant ces propositions. Elle juge possible de réduire les taxes douanières pour une série d'équipements et de pièces auxiliaires, mais, selon elle, "cela nécessitera une étude supplémentaire et une analyse financière et économique".

    En même temps, elle s'est prononcée contre les allègements fiscaux proposés sur l'impôt social unique pour les zones d'ingénierie, en soulignant que, tant que la législation sur les zones d'ingénierie n'est pas encore adoptée, il est prématuré de parler d'allègements, d'autant plus qu'à partir de janvier prochain l'impôt social unique baissera de plus de 9 %.

    Tatiana Golikova s'est prononcée également contre les déductions de l'impôt sur le revenu lors de l'acquisition d'ordinateurs et de logiciels proposées par le ministère des Télécommunications.

    "En ce moment, ces déductions ne sont pratiquées que lors de l'acquisition d'un logement. Nous l'avons accepté, car c'est un point social", a expliqué la vice-ministre des finances. Soulignant que l'impôt sur les biens constitue la principale sourcedes recettes dans les budgets des entités et des municipalités, la représentante du ministère des Finances a invité à faire preuve de prudence en adoptant les décisions de ce genre.

    Lire aussi:

    Londres: aucun dumping fiscal après le Brexit?
    Soros et Rockefeller seraient contre la baisse de l’impôt sur la fortune aux États-Unis
    La moitié du monde veut payer moins d’impôts
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik