Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Russie est prête à envisager la possibilité d'effacer la dette des pays aux revenus moyens

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 18 novembre - RIA-Novosti. "Nous avons la possibilité de rembourser avant terme nos créances au FMI et au Club de Paris", a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine à la rencontre avec Rodrigo de Rato, directeur général du MFI.

    "En ce qui concerne le Club de Paris, nos intentions pourraient être plus larges que dans les rapports avec le Fonds", a dit le chef de l'Etat.

    "Nos considérations sont dictées par le désir de réduire les dépenses de l'Etat pour le service de la dette, plus précisément de réduire les paiements pour les taux d'intérêt", a dit Vladimir Poutine.

    Cependant, a-t-il dit, cette intention s'explique également par le fait que la diminution considérable des créances russes à rembourser au FMI qui seront bien inférieures à la contribution de la Russie au capital fixe du FMI "permettra d'utiliser ces ressources plus efficacement", a dit le président.

    Selon lui, "cela permettra de prévenir l'implantation dans la pratique financière mondiale d'instruments financiers qui ne sont pas toujours liés à l'utilisation correcte des créances de certains pays".

    La Russie est prête à envisager l'effacement de la dette des pays aux revenus moyens. "Nous apportons une contribution substantielle aux efforts déployés par le Fonds dans la lutte contre la pauvreté" a dit le président de la Fédération de Russie, en rappelant que la Russie occupe la première place par l'annulation des dettes des pays les plus pauvres en pourcentage par rapport au PIB du pays.

    "En ce qui concerne l'annulation des dettes en chiffres absolus, la Russie occupe la troisième place, après le Japon et la France", a-t-il fait remarquer.

    Selon Vladimir Poutine, l'extension de ce schéma aux pays aux revenus moyens peut être le pas suivant.

    "Nous sommes prêts à en parler", a-t-il dit.

    Vladimir Poutine a souligné que la Russie accomplissait "régulièrement et dans les délais prévus" ses engagements devant le Fonds. "Vous connaissez les possibilités croissantes de l'économie russe et de son système financier", a dit le président en s'adressant à Rodrigo de Rato.

    Selon Vladimir Poutine, la Russie a recouru au Fonds huit fois et a bénéficié de son assistance en recevant 22 milliards de dollars. "La Russie a employé cet argent en vue de poursuivre les transformations libérales dans l'économie et d'assurer son essor", a fait savoir le président.

    "Nous savons que le Fonds continue à suivre attentivement l'évolution de la situation économique en Russie. Nous vous remercions pour l'évaluation positive de ce qui se passe dans notre économie", a dit Vladimir Poutine.

    Moscou est intéressé au développement des rapports avec le Fonds, aussi bien en ce qui concerne la Russie que dans la coopération avec le FMI dans le monde entier, surtout dans les pays de la CEI (Communauté des Etats Indépendants).

    Serguei Ignatiev, président de la Banque centrale de la Fédération de Russie, Alexei Mojine, directeur général russe du FMI, l'assistant du président Serguei Prikhodko, Paul Tomsen, directeur général du Département européen du Fonds, et Neven Mates, responsable de la représentation du FMI en Russie ont participé à la rencontre.

    Lire aussi:

    Plan d'aide à la Grèce: le FMI donne un feu vert «de principe», mais exige des garanties
    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    La Grèce saura se passer du FMI, selon Tsipras
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik