Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les cheminots russes et allemands veulent réduire la surcharge des routes européennes

    Economie
    URL courte
    0 111
    MOSCOU, 19 novembre - RIA Novosti. Les cheminots russes et allemands viennent de procéder à l'étude d'un projet de transport de poids lourds de l'Europe vers la Russie et les pays baltes, a indiqué vendredi le service de presse des Chemins de fer de Russie (RZD).

    Ce projet de ferroutage baptisé "Mettons les camions sur les rails" a été examiné lundi lors d'une rencontre de la direction des Chemins de fer de Kaliningrad (KZD) avec une délégation de l'Union allemande des ingénieurs du transport ferroviaire et des milieux industriels allemands.

    Il s'agit de profiter des chemins de fer russes et allemands pour assurer un transport efficace des poids lourds européens vers la Russie et les pays baltes à bord de plates-formes ferroviaires spéciales.

    Le projet a déjà reçu le feu vert de la direction de RZD, et les parties sont en train d'en étudier les conditions, a ajouté RZD.

    Selon le patron de KZD, Viktor Boudovski, il importe de créer une coentreprise russo-allemande enregistrée à Kaliningrad pour réaliser le projet.

    De son côté, la délégation allemande a invité Viktor Boudovski à se rendre à la foire de Hanovre prévue pour avril prochain pour lui montrer un nouveau transbordeur capable de placer des fourgons entiers sur les plates-formes ferroviaires. La technologie de ferroutage reste inconnue en Europe: les trois premiers terminaux seront installés à Hanovre, à Poznan et à Kaliningrad.

    Selon le service de presse de RZD, les ferroutages doivent permettre de réduire la surcharge des routes automobiles en Europe et en Russie européenne, d'améliorer la situation écologique et d'accélérer les fournitures. En outre, un acheminement combiné de conteneurs par camions et par rail doit sensiblement faire baisser les coûts.

    Lire aussi:

    Les chemins de fer de Russie offrent à Merkel un voyage dans le Transsibérien
    Merkel s’assoit avec les Russes d’Allemagne pour discuter, une première
    De Moscou à Pékin, des touristes de 15 pays voyagent dans le «train impérial» russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik