Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Suisse est le neuvième investisseur étranger dans l'économie russe

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 23 novembre - (RIA-Novosti). La Suisse est le neuvième investisseur étranger dans l'économie russe pour le volume d'investissements cumulés (1,175 milliards de dollars). C'est ce qu'a fait savoir le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Yakovenko, à la veille de la visite en Russie de la chef de la diplomatie suisse, Mme Micheline Calmy-Rey.

    Il a également indiqué que les échanges commerciaux entre les deux pays avaient augmenté de plus de 2,5 fois au cours de ces trois dernières années. En 2003, ils se chiffraient à 6,34 milliards de dollars, en 2004, la tendance à la croissance persiste.

    Alexandre Yakovenko a souligné que 80 pour cent des investissements suisses en Russie avaient été réalisés en 2003 dans les industries de production, notamment dans la sidérurgie, l'industrie chimique et la pétrochimie.

    S'agissant de l'ordre du jour des pourparlers de la ministre suisse des Affaires étrangères à Moscou, prévus pour les 25 et 26 novembre, le diplomate a indiqué qu'ils devraient porter sur les relations politiques bilatérales, sur la situation dans les domaines pratiques de la coopération et sur plusieurs dossiers internationaux.

    Selon Alexandre Yakovenko, la similitude des conceptions russe et suisse de la plupart des problèmes régionaux et globaux crée une bonne base pour la coopération entre les deux pays. "L'échange de vues sur les questions d'actualité de la politique européenne et mondiale, qui tiendra une place considérable dans les pourparlers entre les ministres, visera à élargir le domaine de cette coopération", a dit le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    Lire aussi:

    La Suisse signe un accord pour des services de médiateur entre l’Arabie saoudite et l’Iran
    Les Suisses de plus en plus méfiants envers les musulmans
    Les investissements russes dans l’économie ukrainienne toujours parmi les plus importants
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik