Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'examen de la fusion de Zaroubejneft et de Gazprom n'est pas à l'ordre du jour

    Economie
    URL courte
    0 102
    MOSCOU, 23 novembre - RIA Novosti. L'examen de la fusion de Zaroubejneft et de Gazprom dans le cadre de l'augmentation de la participation de l'Etat au capital par actions du consortium gazier n'est pas à l'ordre du jour, a déclaré à RIA Novosti le directeur adjoint de l'Agence fédérale de l'énergie (AFE), Oleg Gordeev.

    "En tant que membre du conseil des directeurs de Zaroubejneft, je suis en mesure de dire qu'il n'existe, à la date d'aujourd'hui, aucune lettre ou proposition, et qu'aucune démarche n'a été entreprise à propos d'une éventuelle fusion avec Zaroubejneft - ce ne sont que des racontars", a dit Oleg Gordeev.

    Auparavant, le patron de Gazprom, Alexéi Miller, avait déclaré à RIA Novosti que Zaroubejneft pourrait être cédée à Gazprom en même temps que la totalité (100%) des actions de Rosneft à titre de paiement de 10,7% des actions du consortium gazier, inscrites dans le bilan de ses filiales.

    Selon Alexéi Miller, les résultats préliminaires des travaux effectués par l'expert - la Dresdner Kleinwort Wasserstein - montrent que le coût du bloc d'actions de Gazprom indispensable à l'obtention de la part de l'Etat du contrôle direct de la compagnie (10,7%) est supérieur au coût de la totalité (100%) des actions de Rosneft.

    "Dans le cas où les conclusions seraient définitivement confirmées, une des variantes de réalisation de la transaction consisterait dans la cession de Zaroubejneft à Gazprom à titre de paiement des actions de la compagnie", a dit Alexéi Miller.

    A la suite de l'échange d'actions de Gazprom contre des actions de Rosneft, le volume de la participation de l'Etat à Gazprom est passé à 50% plus une action.

    Lire aussi:

    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Les exportations de gaz russe vers l’Europe augmentent de 12,3%
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik