Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La part des petites entreprises dans le PIB est encore trop petite: un peu plus de 12 %

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 24 novembre - RIA-Novosti. "La contribution des petites entreprises de Russie au PIB constitue un peu plus de 12 %, ce qui est moins que dans les pays industrialisés où cette contribution constitue, en moyenne, 30 %", a déclaré aujourd'hui le premier ministre Mikhail Fradkov à la réunion du Conseil pour la compétitivité et l'entreprise auprès du gouvernement russe.

    Selon Mikhail Fradkov, les petites entreprises emploient actuellement environ 12 millions de personnes, soit près de 18 % de la population active de la Russie.

    Le premier ministre a fait remarquer qu'en Russie les petites entreprises sont les plus nombreuses dans le commerce, alors que dans les pays industrialisés elles sont concentrées dans la sphère des innovations et de l'octroi des services sociaux.

    "La question se pose comment faire pour que le nombre de nos PME augmente, que les petites entreprises se développent et deviennent grandes?" a dit Mikhail Fradkov.

    Il s'est prononcé pour la création de l'infrastructure d'ensemble sur le marché, ce qui permettrait aux entreprises de prendre des emprunts et de profiter, dans une mesure égale, de l'infrastructure du transport. Autrement, estime le premier ministre, les petites entreprises resteront "semi-légales" et constitueront le milieu alimentant la criminalité.

    Selon Mikhail Fradkov, la sphère des innovations et celle visant à assurer l'accroissement de la production sont prioritaires pour le développement de la petite entreprise. Il faut aborder à partir des mêmes positions la concurrence et la politique antimonopole, estime-t-il. "La concurrence est le milieu naturel nutritif des affaires", a déclaré le premier ministre.

    Lire aussi:

    La marque «Made in Russia» à la conquête du marché international
    Macron, le détricoteur du code du travail
    Le monarque républicain est-il nu ?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik