Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Déclaration sur la stabilité et la sécurité pour la Moldavie n'arrange pas la Russie

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    CHISINAU, 24 novembre - RIA-Novosti. La Russie refuse d'examiner la Déclaration sur la stabilité et la sécurité pour la Moldavie qui n'arrange pas la Russie.

    Comme l'a déclaré l'ambassadeur russe lors d'une conférence de presse dans la capitale moldave Nikolaï Riabov, les récentes évolutions autour du document sur la stabilité et la sécurité pour la Moldavie dont l'élaboration a été initiée par le président moldave Vladimir Voronine, "n'arrangent pas la Russie et, dès lors, nous n'examinerons pas ce document".

    "En été, le président Voronine proposait de signer un pacte sur la stabilité et la sécurité pour la Moldavie, a rappelé l'ambassadeur. - Tous à qui il s'est adressé ont déclaré que ce document était très sérieux et qu'il méritait une étude minutieuse. Telle était aussi la position de la Russie".

    "Nous n'avons pas rejeté cette proposition, nous avons travaillé sur elle", a souligné le diplomate, annonçant que la Russie, tout comme ses partenaires occidentaux, les Etats-Unis et l'Union européenne, avait proposé sa propre variante de ce document.

    "Mais nous n'avons reçu aucune réponse de la part de la Moldavie. Chisinau nous a fait seulement savoir son soutien inconditionnel au projet de déclaration proposé par les Etats-Unis, approuvé par l'Union européenne, auquel elle s'apprêtait à apporter des remarques avant de nous le présenter pour examen", a indiqué le diplomate.

    "Puisque nos propositions sérieuses ont été ignorées, nous les avons révoquées, étonnés par la précipitation avec laquelle la Moldavie, en la personne de ses dirigeants, a renoncé aux dispositions fondamentales du pacte qu'elle avait elle-même proposées il y a trois mois", a souligné l'ambassadeur.

    Pourtant, s'agissant de l'état actuel des rapports économiques russo-moldaves, l'ambassadeur Riabov a souligné leur caractère "positif".

    "La Russie couvre 22% du chiffre d'affaires, soit un quart, des échanges extérieurs de la Moldavie", a dit Nikolaï Riabov.

    Illustrant le développement dynamique des rapports économiques entre les deux pays, le diplomate a cité le montant des investissements russes de l'économie moldave. A ce jour, a noté l'ambassadeur, la Russie avait investi en Moldavie près de 170 millions de lei (près de 13,5 millions de dollars), soit 40% du total des investissements étrangers dans ce pays.

    Le programme de coopération économique à long terme entre la Moldavie et la Russie pour 1999-2008 sert de base à la consolidation de ces liens, a précisé Nikolaï Riabov.

    Mais la Russie est intéressée non seulement à augmenter les échanges bilatéraux, elle aspire aussi à développer la coopération dans des domaines prometteurs, en créant notamment des entreprises conjointes.

    Parmi les facteurs qui influent négativement sur la promotion des liens économiques bilatéraux, l'ambassadeur russe a cité la situation dans la république autoproclamée de Transnistrie sur la rive gauche du Dniestr (sa population russophone s'était de fait séparée de la Moldavie au début des années 90), qui met en cause la réalisation de nombreux contrats, ainsi que la politique de Chisinau à l'égard du capital russe et des activités économiques extérieures.

    A titre d'exemple, le diplomate a cité le relèvement projeté de la taxe à l'importation pour les articles russes tels que la bière, les produits de beauté, etc.

    "La Moldavie a une balance positive, de 120 millions de dollars, dans ses échanges avec la Russie. Mais si la Russie applique des mesures adéquates pour supprimer cette balance négative pour elle, la situation de la Moldavie pourrait se compliquer", a encore fait observer l'ambassadeur Nikolaï Riabov

    Lire aussi:

    Cinq diplomates russes déclarés personae non gratae en Moldavie
    Relations Russie-Moldavie: Dodon promet d’empêcher une détérioration
    La Russie expulse cinq diplomates moldaves en réponse aux actions similaires de Chisinau
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik