Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le dialogue énergétique s'intensifie entre Moscou et Londres

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 24 novembre - RIA Novosti. Le ministre russe de l'industrie et de l'énergie Viktor Khristenko et la directrice générale pour l'énergie du secrétariat britannique au commerce et à l'industrie Joan McNaughton se sont penchés mercredi sur la coopération internationale dans l'énergie, selon un communiqué du ministère russe.

    "Les interlocuteurs ont notamment abordé des mécanismes de réalisation efficace du dialogue énergétique russo-européen, la coopération gazière et les perspectives du protocole de Kyoto".

    Selon Joan McNaughton, la coopération énergétique russo-britannique revêt une importance particulière sous la lumière la prochaine présidence britannique dans l'Union européenne et le G-8. "Il est très important de ne pas perdre le rythme actuel du dialogue énergétique", a indiqué la responsable britannique.

    Les parties ont également étudié les perspectives de la création d'un Conseil permanent de coopération Russie-UE. Selon Viktor Khristenko, cette initiative "est toujours d'actualité", car la Russie "a besoin d'un dialogue direct avec les responsables des départements énergétiques des pays européens".

    L'un des éléments prometteurs de la coopération russo-européenne est la synchronisation des systèmes énergétiques de la Russie et l'Union européenne, a rappelé le ministre russe.

    En outre, Viktor Khristenko et Joan McNaughton ont examiné la conjoncture mondiale des prix des produits énergétiques. "La prévisibilité du marché des produits énergétiques est très importante pour la Russie qui pourrait ainsi investir dans les projets d'infrastructure ambitieux à long retour sur investissement", a déclaré le ministre russe.

    Viktor Khristenko également exposé à la délégation britannique la réalisation en cours du projet du gazoduc nord-européen. Des fonds nécessaires à la préparation du site sont déjà mis en réserve dans le programme d'investissement de Gazprom pour 2005, a-t-il annoncé.

    Lire aussi:

    Autriche: les USA défendent leurs intérêts économiques grâce aux sanctions antirusses
    Poutine dévoile ce qui menace le secteur de l'énergie à l'échelle mondiale
    Sanctions antirusses: Berlin accuse Washington d’enfreindre le droit international
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik