Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les voitures russes VAZ-2110 et Uaz-3162 seront assemblées en Egypte

    Economie
    URL courte
    0 4911
    MOSCOU, 29 novembre - RIA-Novosti. En 2004, les échanges commerciaux entre la Russie et l'Egypte devraient atteindre 550 millions de dollars. C'est ce qu'a indiqué une source émanant de la délégation russe à la veille de la visite en Egypte du premier ministre russe, Mikhaïl Fradkov.

    Selon cette source, les échanges bilatéraux se sont chiffrés en 2003 à 416 millions de dollars, dont 377 millions ont été assurés par les exportations russes.

    "On aurait pu dire que les échanges commerciaux étaient déséquilibrés si un demi-million de touristes russes n'avaient pas dépensé en Egypte au moins 300 millions de dollars", a dit l'interlocuteur de l'agence.

    La Russie livre à l'Egypte des produits du bois, du bois de sciage, du carton, des céréales, des machines-outils et équipements.

    Selon cette source, la Russie cherche à augmenter ses exportations d'équipements vers l'Egypte. A l'heure actuelle, les contrats conclus se chiffrent à 150 millions de dollars.

    Les constructeurs d'automobiles russes envisagent d'assembler les voitures VAZ-2110 et UAZ-3162 en Egypte.

    La question de l'assemblage de VAZ-2110 (Lada) est en discussion. L'Usine automobile d'Oulianovsk (UAZ) est prête à conclure un contrat sur l'assemblage d'un millier de voitures UAZ-3162. Un document pertinent devrait être signé au cours de la visite.

    Des projets d'assemblage d'automobiles VAZ-2107 sont déjà mis en oeuvre par des entreprises égyptiennes. Deux mille voitures seront assemblées en 2004. L'Usine automobile Gorky (de Nijni Novgorod) a signé un contrat sur la livraison de matériels pour l'assemblage de véhicules Gazelle. L'Usine de tracteurs de Lipetsk souhaite assembler pour l'Egypte des tracteurs LTZ-55 et LTZ-60A.

    En outre, la compagnie pétrolière Lukoil Overseas envisage de se joindre aux projets d'extraction de gaz en Egypte. Cette compagnie effectue déjà l'extraction de gaz dans les environs du golfe de Suez. En 2003, les volumes de production ont atteint 516 000 tonnes. Lukoil Overseas a également mis en exploitation en Egypte un oléoduc long de cent kilomètres.

    Selon la source, l'Egypte est le plus grand partenaire commercial et économique de la Russie au Proche-Orient. A l'époque soviétique, l'URSS a construit dans ce pays 97 entreprises énergétiques, agricoles, industrielles, dont le barrage d'Assouan (centrale hydroélectrique), le combinat métallurgique d'Helouan, l'usine d'aluminium de Nag Hamadi, l'usine de phosphates d'Abou-Tartour, le chantier naval d'Alexandrie. Nombre de ces entreprises procèdent à leur modernisation et la reconstruction en coopération avec les entreprises russes.

    Notamment, la société Tiajpromexport, de concert avec les entreprises égyptiennes, réalise les travaux de réparation dans le complexe métallurgique d'Helouan. Silovye machiny et Siemens ont signé avec l'Egypte un contrat sur la reconstruction de douze générateurs de la centrale hydroélectrique du barrage d'Assouan.

    Un projet unique de construction en Russie aux frais de l'Egypte d'avions Tu-204-120 dotés de moteurs et d'avionique des plus grandes entreprises occidentales est en cours. Le projet est réalisé par la société Sirocco Aerospace et par une série d'entreprises russes, dont le complexe aéronautique Aviastar d'Oulianovsk.

    Dans les exportations égyptiennes à la Russie, 50 pour cent sont représentés par les agrumes, dont 24 pour cent d'oignon, 14 pour cent de pommes de terre, un nombre insignifiant d'articles de consommation courante.

    Lire aussi:

    Égypte: plus de 50 ans de désordre politique
    La visite du Président égyptien en France indigne les ONG
    Des véhicules blindés multi-rôles équiperont les unités de la Garde nationale russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik