Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les femmes d'affaires sont de plus en plus nombreuses en Russie

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 29 novembre - RIA Novosti. Les femmes sont à la tête de 40% des PME russes, a annoncé le vice-président de la Chambre d'industrie et de commerce de Russie (CICR), Sergueï Katyrine, dans un discours lundi au forum international des femmes d'affaires organisé sous le patronage de la CICR et du Conseil économique russo-arabe.

    "En Russie, les entreprises dirigées par des femmes se développent de façon plus dynamique. Le nombre de ces entreprises atteint 40%. Il s'agit, bien sûr, de petites et moyennes entreprises", a-t-il dit.

    Être une femme d'affaires a plus de poids en Russie qu'à l'étranger, a-t-il ajouté.

    Pour sa part, la présidente de l'association Femmes et affaires et directrice du Conseil économique russo-arabe Tatiana Gvilava a indiqué qu'un quart de toutes les compagnies du monde appartenaient à des femmes et engageaient un quart de la main-d'œuvre mondiale. "En Russie, les patronnes sont plus dynamiques que les patrons, et leurs entreprises dirigées par des femmes accusent un taux de croissance 70% supérieur par rapport aux entreprises dirigés par des hommes. Si cette tendance se maintient en 2005, jusqu'à 45% des sociétés auront à leur tête une patronne", a-t-elle dit.

    Qui plus est, les femmes qui travaillent s'avèrent plus instruites que les hommes. "Sur 100 femmes russes 62 ont reçu un enseignement supérieur contre 50% des hommes", a précisé Tatiana Gvilava.

    La Russie tient le premier rang mondial pour la part des gestionnaires femmes dans les compagnies (40%), devant les Philippines et les États-Unis.

    Parmi les avantages des femmes, Tatiana Gvilava a indiqué que les femmes d'affaires subissaient moins de pressions de la part des structures criminelles. Dans le même temps, seules 22% des femmes d'affaires bénéficient d'un soutien bancaire en Russie, alors que ce chiffre atteint 70% en Occident.

    Dans un discours au forum, la première vice-présidente du Département juridique général du ministère russe de l'Intérieur, Tatiana Moskalkova, a estimé qu'il existait en Russie des barrières artificielles qui empêchaient à la promotion professionnelle des femmes. "On préfère toujours les hommes, si les chances sont égales", a-t-elle dit.

    Dans le même temps, à son avis, il y a aussi des tendances positives. Ainsi les femmes constituent 15% des effectifs des forces de l'ordre, et elles deviennent de plus en plus nombreuses d'une année sur l'autre. En outre, les organes de l'Intérieur comptent quatre femmes généraux, selon Tatiana Moskalkova.

    Lire aussi:

    Pourquoi les Français sont-ils appelés à financer le «journalisme libre» en Syrie?
    «Dame de fer» russe: l'histoire d'une boxeuse qui ne s'arrête devant rien
    La place de la femme dans la société nord-coréenne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik