Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Viktor Khristenko n'exclut pas que Yuganskneftegaz tombe entre les mains de Gazpromneft

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 30 novembre - RIA Novosti. Le ministre russe de l'industrie et de l'énergie, Viktor Khristenko, n'exclut pas que Gazpromneft qui cherche à devenir une grande compagnie pétrolière achète le principal actif de production de Yukos, Yuganskneftegaz.

    "En fait, il s'agit de la mise en place d'une grande compagnie pétrolière", a-t-il dit évoquant l'absorption de Rosneft par Gazprom et la création au sein du géant gazier d'une nouvelle structure spécialisée dans la production de pétrole, Gazpromneft.

    Le patron de Gazpromneft, Sergueï Bogdantchikov, a annoncé l'intention de sa compagnie de participer à la vente aux enchères de Yuganskneftegaz.

    "La question doit être approuvée par le conseil d'administration, et nous enverrons la demande dans les plus brefs délais", soit avant le 19 décembre, le jour des enchères, a-t-il dit.

    En cas de victoire de Gazpromneft, les droits des actionnaires de Yukos seront pris en compte, a-t-il promis.

    Dans le même temps, la Cour d'appel arbitral de Moscou a rejeté la plainte de Yukos contestant le refus du Service fédéral des impôts (FNS) de suspendre le recouvrement des arriérés fiscaux pour 2001.

    Le 2 septembre dernier, le FNS avait ajouté 119,9 milliards de roubles (1 USD = 28,15 roubles) à la dette fiscale de Yukos pour 2001. Le 6 septembre, en application de cette décision, le fisc avait rendu publiques ses réclamations vis-à-vis de la compagnie concernant la dette essentielle à hauteur de 79,4 milliards de roubles. Les pénalités de l'ordre de 40,6 milliards avaient été réclamées par la Cour en conformité avec la législation fiscale.

    Yukos avait recouru contre la décision du 2 septembre que la réclamation du 6 septembre, mais une instance arbitrale avait rejeté les deux plaintes. Mardi, la Cour d'appel arbitral a confirmé cette décision.

    Lire aussi:

    Siemens n’a pas pu contester l'installation de turbines en Crimée
    La Suisse protège UBS en invoquant le «principe de spécialité»
    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik