Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le gouvernement russe allégera-t-il le fardeau fiscal qui pèse sur les compagnies pétrolières?

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 30 novembre - RIA Novosti. Le gouvernement doit réviser la fiscalité relative aux compagnies pétrolières pour donner une nouvelle impulsion au secteur, a estimé Andreï Klepatch, directeur du département prévisions macro-économiques du ministère russe du développement économique et du commerce, dans un discours mardi lors d'une séance plénière du club Alternative démocratique consacrée au développement de l'économie russe.

    "Même si ces compagnies ont aujourd'hui des recettes excédentaires, cet argent ne suffit pas pour couvrir les besoins à long terme, a-t-il dit. C'est pourquoi la révision à la baisse du fardeau fiscal qui pèse sur les compagnies pétrolières est parvenue à maturité".

    Il est question, entre autres, de "modifier l'approche fiscale pour donner une nouvelle impulsion et attirer les compagnies à exploiter de nouveaux gisements et à exploiter plus efficacement les gisements épuisés", a relevé l'expert.

    Andreï Klepatch a également fait ressortir la nécessité de développer les infrastructures du secteur pétrolier. "Les règles du jeu sont telles que les pipelines sont publics et que nous ne pouvons multiplier les exportations qu'en développant les infrastructures de l'État", a-t-il constaté.

    À son avis, le taux de croissance des exportations de pétrole va se ralentir. "Si nos exportations de brut ont crû de 12%, voir de 16 à 18% par an, la croissance se situera à l'avenir entre 4 et 5%, voire entre 2 et 3% selon les scénarios pessimistes", a-t-il dit.

    Toutefois, même pour assurer des indices aussi timides de la croissance, il convient de régler toute une série de questions, notamment de réviser la fiscalité et de développer les infrastructures, a résumé Andreï Klepatch.

    Lire aussi:

    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    En Russie, la confiance des entreprises au plus haut depuis deux ans
    La Banque mondiale constate la sortie de l'économie russe de la récession
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik