Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Guerman Gref se prononce en faveur de la réduction de la présence de l'Etat sur le marché

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 1er décembre - RIA-Novosti. Le ministre russe du Développement économique et du Commerce, Guerman Gref, estime que l'Etat doit réduire sa présence sur le marché.

    Selon lui, l'essentiel est de créer un espace concurrentiel, et non pas d'augmenter la présence de l'Etat sur le marché. Il a fait une déclaration en ce sens en intervenant mercredi à la Douma d'Etat (chambre basse du parlement russe) dans le cadre du temps imparti aux questions-réponses.

    Le ministre a fait ressortir qu'il souhaitait que les monopoles naturels soient privés de toute sorte d'activités susceptibles d'être concurrentielles.

    Parmi les priorités du programme à moyen terme de développement économique et social de la Russie d'ici 2008 mis au point par son ministère, Guerman Gref a cité la "remise en ordre" des secteurs où l'Etat est trop présent, dont les complexes militaro-industriel et agroalimentaire et les monopoles naturels (aéronautique et technologies de pointe).

    "Tout monopole naturel est non compétitif ; nous devons restreindre au maximum le secteur non compétitif de l'économie", a dit le ministre. D'après lui, dans les monopoles, la productivité ne fait que baisser.

    Le ministère russe du Développement économique et du Commerce a également prévu dans le programme du développement social une réforme du système judiciaire.

    Il a dit qu'il était impossible de laisser ce système non réformé alors que celui-ci nécessite les dépenses sans précédent.

    Le programme prévoit également d'achever la réforme administrative et la réforme du système juridictionnel.

    Pour la première fois, le programme à moyen terme assigne la tâche de combattre la pauvreté.

    L'objectif principal du programme est de rendre la Russie compétitive tant au niveau des entreprises qu'au niveau individuel, a relevé le ministre.

    Lire aussi:

    Derrière les élections, le spectre des «réformes» Macron
    L’ambassadeur de l'UE à Kiev dévoile qui fait barrage aux réformes en Ukraine
    Poutine annonce son ordre du jour pour le G20
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik