Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Pour faire disparaître la pauvreté, il faut garantir l'enseignement gratuit

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 1er décembre - RIA-Novosti. Pour faire disparaître la pauvreté, Guerman Gref propose de garantir le système d'enseignement gratuit et d'apporter une aide alimentaire aux plus démunis.

    "Il faut employer des instruments concrets qui n'existent pas aujourd'hui", a dit le ministre du Développement économique de la Fédération de Russie à la Douma (chambre basse du parlement russe).

    Parmi ces instruments, Guerman Gref a cité l'aide alimentaire qui a été, selon lui, très efficace aux Etats-Unis, ainsi que la garantie d'une scolarité gratuite pour les enfants de familles démunies.

    "Ce problème est un cercle vicieux: les enfants des familles démunies sont sans diplômes et restent dans la pauvreté", a dit Guerman Gref.

    De l'avis de Guerman Gref, pour combattre la pauvreté, il faut également modifier le système de facilités fiscales qui doivent être accordées en fonction des revenus réels des citoyens.

    Au bout de 4 à 5 ans, il sera possible de rendre le plancher des salaires égal au minimum vital. A la fin du trimestre, le salaire minimal était de 600 roubles (un dollar équivaut à 28.02 roubles).

    "La croissance accélérée du PIB est le principal moyen d'augmenter les salaires", a dit le ministre.

    Selon le ministre du Développement économique, environ 60 % de la population active russe touchent aujourd'hui un salaire inférieur au minimum vital qui est actuellement de 3 000 roubles.

    Le ministre s'est prononcé pour "la majoration graduelle et bien réfléchie de la rémunération minimale du travail".

    Guerman Gref estime également que le Fonds de stabilisation ne doit pas être démesuré, qu'une partie du fonds doit être destinée à la mise en oeuvre des projets d'investissement dans les domaines pour lesquels l'Etat se porte garant. Il a cité, parmi les orientations prioritaires, les projets possibles de partenariat entre les secteurs privé et public dans le domaine social.

    Par accord avec le ministère des Finances, à partir de 2006, au moins 2 milliards de dollars seront alloués à ces projets.

    A partir de 2007, il faudra continuer le débat sur les dimensions du Fonds de stabilisation et du Fonds d'investissement, ainsi que sur les orientations auxquelles il faut allouer des fonds.

    Le ministre a également fait remarquer que le Fonds de stabilisation était le principal instrument permettant de maintenir la stabilité macro-économique et le développement économique. De plus, "c'est un instrument de maintien de la stabilité budgétaire", a-t-il souligné.

    "Voyant une réserve de ce genre, tous les investisseurs évaluent la situation financière intérieure de notre pays comme stable", a dit le ministre du Développement économique.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik