Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Russie et l'Inde vont développer en commun le système de positionnement pas satellites "GLONASS"

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 1-er décembre - de notre correspondant, Alexandre Kovalev. La Russie et l'Inde vont devenir des partenaires stratégiques pour développer, compléter et exploiter, par la suite, en commun le système russe de positionnement par satellites "GLONASS". C'est ce qu'a notamment déclaré dans une interview à RIA-Novosti et certains autres médias russes le directeur de l'Agence spatiale fédérale russe (FKA), Anatoli Perminov, à la veille de son déplacement en Inde au sein de la délégation officielle du Président de la Fédération de Russie.

    "Il est prévu d'y conclure un accord sur le développement et l'exploitation conjoints du système russe de navigation "GLONASS" - système global de positionnement par satellites - à des fins pacifiques, ainsi qu'un accord intergouvernemental général sur la coopération et l'utilisation de l'Espace à des fins pacifiques", a précisé le patron de la FKA.

    "Pour nous, cela est très important car, en Russie, le secteur spatial de ce système de navigation n'est toujours pas achevé, alors qu'en Inde, un tel système est tout bonnement inexistant", a fait remarquer Anatoli Perminov.

    "Nous avons convenu de rétablir en commun ledit système russe, mais de l'équiper aussi et surtout de nouveaux appareils spatiaux "GLONASS-M" et "GLONASS-K"", a noté le directeur de l'Agence spatiale fédérale russe.

    Et d'ajouter que, d'ici 2007, la Russie se propose d'élargir le système de navigation "GLONASS" jusqu'à 18 satellites et de le faire avec la participation de l'Inde.

    "Il se peut même que l'on ait, d'ici là, davantage de satellites. Qui vivra verra", a-t-il noté.

    "Pour le moment, onze satellites "GLONASS" fonctionnent sur orbites, mais pour que ce système soit véritablement efficace sur le territoire de la Russie et de l'Inde, il faut y avoir 18 satellites", a souligne le chef de "Roskosmos". "En perspective, nous envisageons de porter la précision du positionnement (des objets observés) jusqu'à un mètre", a appris Anatoli Perminov.

    L'Inde est devenue une vraie puissance spatiale, estime-t-il.

    "A présent, pour les volumes du financement de ce secteur précis, l'Inde a d'ores et déjà atteint le niveau russe, alors qu'au cours du futur quinquennat, elle va même devancer la Russie pour le niveau des investissements dans la domestication de l'Espace", a indiqué le directeur de "Roskosmos".

    Aussi, doit-on absolument coopérer avec l'Inde dans ce domaine, a estimé Anatoli Perminov.

    Les satellites de navigation du système de positionnement global "GLONASS" seront portés sur orbite, tant par des fusées russes que par des lanceurs indiens, a-t-il précisé.

    "Nous allons lancer ces appareils spatiaux non seulement depuis les cosmodromes russe, mais aussi depuis le cosmodrome indien à par des fusées-porteuses indiennes", a déclaré Anatoli Perminov. "Pour ce faire, nous devrons aussi créer en commun la partie terrestre du système", a repris le directeur de la FKA.

    Toujours est-il qu'il s'agit bien là d'un accord d'importance fondamentale pour la Russie", a-t-il souligné.

    "Pour nous, c'est une vraie percée et ce, d'autant plus qu'il s'agit de cette partie du monde", a fait remarquer Anatoli Perminov.

    "Le système va fonctionner à titre commercial, et l'exemple du système de navigation GPS montre que cela est fort rentable", a signalé en conclusion le directeur de "Roskosmos".

    Lire aussi:

    La Russie et l'Inde préparent un placement de parité des stations de navigation
    Un réseau global de stations terrestres GLONASS bientôt déployé dans 30 pays
    L'Inde met simultanément en orbite un nombre record de satellites (Vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik