Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Thaïlande donne son feu vert à l'adhésion de la Russie à l'OMC

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    BANGKOK, 2 décembre-de nos correspondants Sergueï Riabikine et Arséni Oganessian. Le premier ministre thaïlandais a autorisé la signature du protocole concernant l'adhésion de la Russie à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a annoncé jeudi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à l'issue des pourparlers qu'il a eus avec Thaksin Shinawatra.

    La décision définitive a été prise au cours de la rencontre et le premier ministre a donné des instructions pour que le protocole sur l'adhésion de la Russie à l'OMC soit signé aujourd'hui. La chose sera faite jeudi par le représentant du ministère du Développement économique et du Commerce qui se trouve dans la délégation russe, a déclaré le chef de la diplomatie russe en visite officielle dans la capitale thaïlandaise.

    Selon Sergueï Lavrov, son homologue thaïlandais, Surakiart Sathirathai, et lui-même ont informé le premier ministre de l'état d'avancement des ententes intervenues pendant les dernières rencontres du président russe, Vladimir Poutine, et du chef du gouvernement thaïlandais. Thaksin Shinawtra s'est déclaré très satisfait que des ministères russes et thaïlandais oeuvrent à la réalisation des ententes intervenues entre les deux dirigeants, a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères.

    Sergueï Lavrov a également indiqué que le premier ministre avait confirmé que son pays souhaitait développer le partenariat avec la Russie dans tous les domaines sans exception et entendait continuer à concourir à l'implication de la Russie dans la coopération dans la Région Asie-Pacifique. Les pourparlers ont été très utiles, nous avons envisagé les moyens à mettre en oeuvre pour la réalisation de plusieurs projets concrets, a-t-il dit.

    Lire aussi:

    La rencontre Lavrov-Trump fixée pour ce mercredi
    Poutine rencontre Lavrov et Tillerson au Kremlin
    Moscou suggère d’envoyer dans le Donbass non l’Onu mais des forces pour protéger l'OSCE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik