Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'Inde, reconnaît-elle que la Russie est un pays à économie de marché?

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    NEW DELHI, 2 décembre - RIA-Novosti. La question de savoir si la Russie est considérée comme un pays à économie de marché n'a pas d'importance de principe pour les entrepreneurs indiens. Cet avis a été émis, dans une interview à RIA-Novosti, par Indrani Kar, directrice de la Confédération de l'industrie indienne.

    Au cours de la récente visite en Inde, le vice-premier ministre russe Alexandre Joukov n'a pas exclu que le problème de la reconnaissance de la Russie en tant que pays à économie de marché puisse être réglé définitivement au cours de la prochaine visite du président Vladimir Poutine en Inde.

    "Que la Russie soit un pays à économie de marché ou non, à mon avis, ce n'est pas un problème important pour nous," a fait remarquer Indrani Kar.

    Cependant, elle a souligné que pour développer plus efficacement les rapports commerciaux et économiques bilatéraux, il est nécessaire de régler définitivement le problème de la dette indienne à l'égard de la Russie, avant tout pour les fournitures d'armements de l'ex-URSS.

    "La dette en roupies sera graduellement restructurée, après quoi nous allons développer un nouveau partenariat dans les affaires", a dit Indrani Kar.

    En ce moment, l'Inde et la Russie examinent diverses variantes de remboursement de la dette en roupies, notamment au moyen de sa conversion en projets d'investissements. Le vice-premier ministre Alexandre Joukov en a parlé à New Delhi.

    De l'avis d'Indrani Kar, "nos rapports économiques sont prometteurs. Le potentiel commercial et d'investissements des deux pays n'est pas épuisé".

    D'après les données du Service douanier fédéral de Russie, en 2003, le chiffre d'affaires des échanges commerciaux avec l'Inde a été de 3,3 milliards de dollars. Les exportations russes dépassent les importations d'environ cinq fois (2,7 milliards de dollars, contre 584 millions de dollars).

    Selon Indrani Kar, parmi les domaines les plus prometteurs de la coopération, on peut citer le secteur pharmaceutique, la Santé publique, les technologies de l'information et les télécommunications, ainsi que le secteur énergétique. De plus, a fait remarquer Indrani Kar, les sociétés privées indiennes travailleraient volontiers dans le domaine de la coopération technico-militaire, bien que ce domaine soit la prérogative de l'Etat en Inde.

    Lire aussi:

    La Turquie et l’Inde veulent se passer du dollar dans leurs échanges
    L’interaction militaire russo-indienne a le vent en poupe
    Nouvelle route de la soie: l'Inde boude le forum chinois
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik