Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Livraisons de pétrole à la Chine renouvelées intégralement

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 3 décembre - RIA Novosti. Les livraisons de pétrole à la Chine viennent d'être renouvelées dans leur intégrité, a annoncé ce vendredi le vice-président de la société RZD ("Chemins de fer russes"), Salman Babaev.

    "Elles ont repris pratiquement au niveau contracté à une certaine époque par Ioukos", a-t-il précisé.

    En décembre, Ioukos fera transporter vers la Chine 240 000 tonnes par le poste-frontière "Naouchki". D'autre part, Lukoil et Sibneft lui livreront 110 000 tonnes via "Zabaïkalsk", a-t-il expliqué.

    Au total, cette année, RZD projette de transporter 6 millions de tonnes de brut vers la Chine, a dit le représentant des Chemins de fer russes qui a rappelé qu'au début de l'année Ioukos s'était engagé d'expédier 6,5 millions de tonnes de pétrole.

    S'il y a des sociétés qui s'engagent à livrer à la Chine 10 millions de tonnes de brut l'année prochaine (telles sont les conditions du contrat passé avec la RPC), RZD est prête à étudier une réduction du tarif ferroviaire.

    Avant septembre dernier il n'y avait que Ioukos qui livrait du brut russe à la Chine. Mais le 1er octobre, le groupe pétrolier a arrêté ses livraisons alors qu'il devait lui expédier encore 1 million de tonnes avant la fin de l'année. Plus tard, le vice-président de Ioukos, Alexandre Sapronov, a expliqué cette décision par l'inefficacité économique de cet itinéraire. Mais en septembre, les fonctionnaires russes avaient assuré la Chine que d'autres sociétés remplaceraient Ioukos. En octobre, le président de RZD, Guennadi Fadeïev, a adressé au ministère du Développement économique et du Commerce une lettre lui demandant d'accepter un tarif spécial, réduit, pour l'itinéraire chinois. Il a déclaré, alors même, que sa société s'accorderait avec les pétroliers sur les tarifs et les quantités de brut à transporter. A sa demande d'autoriser le monopôle ferroviaire à fixer lui-même le tarif dans les secteurs en concurrence, le ministre Guerman Gref a déclaré. "Il y aeu des cas où des réductions individuelles ont été accordées et cela n'a fait que nuire à la transparence". Pour cette raison, une réduction des tarifs "ne peut pas, à son avis, être décidée au niveau d'une société mais seulement au niveau d'un organe fédéral".

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    L’Ukraine souhaite des «tonnes» de charbon US, Washington triple les prix
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik