Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Yukos tentera de survivre dans "un format réduit"

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    BRUXELLES, 3 décembre - RIA-Novosti. La compagnie pétrolière Yukos tentera de survivre si l'assemblée des actionnaires rejette la faillite ou la liquidation de l'entreprise, a indiqué dans une interview à RIA-Novosti le président du conseil des directeurs du pétrolier russe, Viktor Guerachtchenko.

    "La compagnie tentera de survivre dans un format réduit, bien ce que soit un pas en arrière. Elle sera moins équilibrée. Mais la compagnie existera toujours et tentera de survivre si Youganskneftegaz (son actif de production principal, NDLR) est vendu aux enchères du 19 décembre", a-t-il indiqué.

    A leur assemblée extraordinaire convoquée le 20 décembre, les actionnaires de Yukos décideront si la société déposerait le bilan ou serait liquidée.

    Initialement, la question d'un programme anti-crise a été portée à l'ordre du jour de l'assemblée mais, sur recommandation des dirigeants de la compagnie, elle en a été retirée.

    Le conseil d'administration a jugé impossible de réaliser le programme anti-crise déjà élaboré en raison des ventes aux enchères d'un bloc d'actions de Youganskneftegaz à un prix minimisé, de l'apparition de nouvelles réclamations fiscales pour 2003 à hauteur de 170 milliards de roubles (1 dollar vaut 28 roubles) et de l'absence de la réaction officielle des organes d'Etat aux multiples propositions de la compagnie de régler la crise.

    Le président du conseil des directeurs de Yukos est d'accord avec l'avis du président du conseil d'administration de la société, Steven Theede, qui qualifie la vente de Youganskneftegaz d'illicite.

    Les réclamations fiscales à Yukos pour la période 2000-2003 et à sa principale filiale de production Youganskneftegaz pour 2001 et 2002 portent sur 23,7 milliards de dollars. Sur ce total, seulement près de 4 milliards ont pu être remboursés.

    La capitalisation de la compagnie depuis l'arrestation de l'ex-président de Yukos, Mikhaïl Khodorkovski, est tombée de 16 fois et se monte aujourd'hui à un peu plus de 2 milliards de dollars.

    A la question de savoir si le Conseil des directeurs de Yukos a fait tout le possible pour régler la crise, Viktor Guerachtchenko a répondu : "Le conseil a débattu de toutes les questions, des lettres étaient adressées aux dirigeants du pays mais nous n'avons malheureusement pas eu de réponse".

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Ukraine: un petit-déjeuner avec la vice-ministre de l'Intérieur adjugé pour 423.000 USD
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik