Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le Groupe euro-asiatique pour la lutte contre le blanchiment de capitaux commencera son travail à Moscou le 8 décembre

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 6 décembre - RIA-Novosti. La première séance plénière du Groupe euro-asiatique (GEA) pour la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme aura lieu à Moscou le 8 décembre. C'est ce qu'a fait savoir aux journalistes lundi Victor Zoubkov, directeur du Service fédéral de monitorage financier (Rosfinmonitoring).

    Selon lui, l'ordre du jour de la réunion, qui reste encore à préciser, sera "bien chargé".

    Aux dires de Victor Zoubkov, la séance réunira des représentants des six pays membres du GEA, ainsi que des observateurs (Ukraine, Géorgie, Grande-Bretagne, Etats-Unis, France, organisations internationales : Banque mondiale, FMI, Comité d'experts du Conseil de l'Europe sur l'évaluation des mesures de lutte contre le blanchiment des capitaux (MONEYVAL).

    Le Groupe euro-asiatique a été créé sur l'initiative de la Russie le 6 octobre dernier. Le GEA comprend la Russie, la Chine, la Biélorussie, le Tadjikistan, le Kazakhstan et le Kirghizistan. Victor Zoubkov a été élu président du Groupe.

    L'objectif principal du Groupe est de promouvoir les normes internationales de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme compte tenu des particularités de la région. Il est également chargé de prendre des mesures relevant de la compétence des services de renseignements financiers et d'évaluer l'efficacité des mesures prises.

    Les questions d'actualité dans ce domaine sont au menu du séminaire de trois jours sur les typologies du GAFI et du MONEYVAL, qui s'est ouvert lundi à Moscou.

    Ainsi que l'a déclaré aux journalistes le directeur de Rosfinmonitoring, le système de lutte contre le blanchiment de capitaux s'avère être assez efficace en Russie.

    Selon Victor Zoubkov, les spécialistes russes envisagent d'étudier au cours du séminaire l'expérience des services de renseignements financiers d'autres pays, notamment en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux dans le domaine des assurances. "Il s'agit d'un problème qui est important pour beaucoup de pays. En Russie, peut-être, ce n'est pas aussi flagrant, mais il y a des violations dans ce secteur ", a dit le responsable.

    Selon lui, le problème de blanchiment de capitaux lié aux processus de migration est aussi actuel pour la Russie.

    Le séminaire rassemble plus de deux cents spécialistes de 60 pays et de différentes organisations internationales.

    Lire aussi:

    On dévoile qui va réglementer les cryptomonnaies en Russie
    Les USA «cherchent des voies de retraite» de Syrie pour les terroristes de Daech
    À Cuba, un séminaire exige la fermeture des bases militaires à l'étranger
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik