Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le premier ministre de Grèce commence sa visite en Russie

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    ATHENES, 7 décembre - RIA-Novosti. Le premier ministre de Grèce Konstandinos Karamanlis arrive mardi en Russie pour une visite officielle. C'est la première visite de Konstandinos Karamanlis en Russie depuis mars 2004, lorsqu'il a été nommé à la tête du gouvernement grec.

    Selon le service de presse de la présidence russe, le programme de la visite prévoit les pourparlers du chef du gouvernement grec avec les dirigeants de la Russie sur un large éventail de problèmes des rapports bilatéraux et de problèmes internationaux actuels d'intérêt commun.

    A l'issue des pourparlers à Moscou, il est prévu de signer une série de documents bilatéraux.

    Comme l'a déclaré aux journalistes à Athènes Teodoros Rousopoulos, porte-parole du gouvernement grec, la visite de Konstandinos Karamanlis en Russie marquera un jalon important dans la longue histoire de la coopération entre les deux pays.

    "Le dialogue entre la Russie et la Grèce est mené sur toute une série de domaines, y compris l'économie, le commerce, le transport, les télécommunications, l'énergie, l'industrie, ainsi que la défense et les armements", a fait remarquer Teodoros Rousopoulos.

    Selon lui, la Grèce soutient le rapprochement entre la Russie et l'Union européenne, pour qui la Russie est un partenaire stratégique. La Grèce coopère également avec la Russie au Conseil de sécurité de l'ONU sur les problèmes qui préoccupent la communauté mondiale, a fait remarquer le porte-parole du gouvernement grec.

    La coopération technico-militaire et la construction du gazoduc Bourgas (Bulgarie) - Alexandroupolis (Grèce) figureront parmi les sujets qu'il est prévu d'examiner au cours de la visite de Konstandinos Karamanlis à Moscou.

    La Grèce est l'unique pays de l'OTAN qui achète activement des armes russes. L'armée grecque est notamment équipée de systèmes de missiles de DCA "TOP M-1" et "Ossa-AKM", ainsi que des navires de débarquement à coussin d'air "Zoubr".

    Un projet de mémorandum politique sur la construction du pipe-line Bourgas-Alexandroupolis, auquel ont l'intention de participer la Russie, la Grèce et la Bulgarie, a été concerté début novembre dernier à Athènes. Ce projet représente une alternative au transport du pétrole par les détroits de la mer Noire. La longueur totale de l'itinéraire Bourgas-Alexandroupolis sera d'environ 300 km, le volume du transport du pétrole, jusqu'à 35 millions de tonnes par an.

    La visite du premier ministre de Grèce en Russie durera jusqu'à jeudi 9 décembre.

    Lire aussi:

    Les hackers grecs et turcs se lancent dans une guerre informatique
    La Grèce confirme son intérêt pour le gazoduc de la Russie
    Du gaz lacrymogène pour arrêter le rassemblement contre la venue de Macron à Athènes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik