Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Banque mondiale doit réviser sa stratégie de coopération avec la Russie

    Economie
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 7 décembre - RIA Novosti. Le conseil d'administration de la Banque mondiale doit réviser en mars 2005 son actuelle stratégie de coopération avec la Russie, a déclaré mardi la directrice pour la Russie de la Banque mondiale, Kristallina Georgieva.

    "D'ici à la fin de l'année, nous devons terminer les débats sur la révision de notre stratégie 2003-2005", a-t-elle dit.

    Selon Kristallina Georgieva, le rapport de réalisation de la stratégie russe et les perspectives pour l'avenir seront déposés en mars prochain.

    La Banque mondiale envisage de travailler en direct avec des régions russes, "sans les garanties souveraines". Elle prendra également en compte les nouveaux mécanismes de coopération dans le cadre du partenariat public-privé.

    Kristallina Georgieva a fait ressortir quatre régions recommandées par le ministère russe des finances qui feront l'objet de ces projets pilotes. Ce sont la région de Perm, la Tchouvachie, le territoire de Stavropol et la région de Vologda.

    "Cela ne veut pas dire que nous ne travaillerons pas avec d'autres régions, a-t-elle dit. La semaine prochaine, notre mission arrivera en Russie pour préparer la réalisation de ces projets".

    Par ailleurs, le ministère russe de l'enseignement et de la recherche a conclu avec la Banque mondiale un accord de prêt pour un montant de 100 millions de dollars à des fins d'informatisation du système de l'enseignement en Russie.

    "Cet argent ne sera pas dépensé pour acheter de la bureautique, mais pour créer de nouveaux manuels électroniques et former les enseignants", a indiqué le ministre Andreï Foursenko, à l'issue de la signature mardi de cet accord avec la Banque mondiale.

    Le projet prévoit, entre autres, de créer un réseau de centres de méthodologie régionaux et municipaux dans sept régions pilotes: les territoires de Khabarovsk, Krasnoïarsk et Stavropol, les régions de Perm, Tcheliabinsk et Kalouga et la république de Carélie.

    Selon Kristallina Georgieva, la première étape prévue pour trois ans et demi coûtera 145,44 millions de dollars, dont 100 millions seront financés par la Banque mondiale et le reste par l'État russe.

    Aux termes de l'accord, les remboursements doivent commencer dans 5 ans et dureront 17 ans.

    "Après la fin de la première étape, la Banque mondiale pourrait encore accorder une somme de 200 millions de dollars, en vue d'engager 30 autres régions dans le projet", a précisé la directrice.

    Lire aussi:

    Banque mondiale: la Russie annonce les conditions de sa participation à la capitalisation
    Un nouveau crédit de la Banque mondiale pour l’Ukraine
    Moscou et Pékin se préparent à s’émanciper du dollar: le détail des trois mesures phares
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik