Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Une réunion de la Commission intergouvernementale russo-irakienne est prévue pour février prochain à Moscou

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 7 décembre - RIA Novosti. Si tout se passe comme prévu, la Commission intergouvernementale russo-irakienne va se réunir à Moscou en février prochain, a fait savoir le ministre de l'Industrie et de l'Energie de la Fédération de Russie, Viktor Khristenko.

    "C'était la proposition des collègues irakiens, celle notamment d'actualiser notre commission intergouvernementale", a déclaré Viktor Khristenko, en intervenant, ce mardi, devant les journalistes à l'issue de sa rencontre avec le ministre irakien de l'Electricité, Ayham al-Samarrai, et le ministre du Pétrole de l'Irak, Thamir Ghadban.

    "Si d'ici février prochain, les problèmes intérieurs irakiens (élections et ainsi de suite) sont réglés, cela nous arrangera tout à fait, a ajouté le ministre russe. J'espère que cette réunion aura bien lieu, comme prévu, au mois de février".

    Selon Viktor Khristenko, la rencontre d'aujourd'hui a essentiellement été consacrée à deux thèmes. Tout d'abord, a-t-il continué, c'est l'organisation du travail futur, y compris des compagnies russes sur le marché irakien. C'est aussi l'organisation de la coopération entre les ministères sectoriels des deux pays. "Le second thème relève en quelque sorte de l'histoire. En effet, que doit-on faire de cet ensemble de projets et de contrats qui se trouvent d'ores et déjà dans notre dossier, car on comprend bien qu'il serait sans doute difficile de repartir à zéro", a estimé le ministre russe de l'Industrie et de l'Energie. Interrogé sur l'attitude adoptée par les ministres irakiens, Viktor Khristenko a répondu qu'ils étaient pour l'histoire, et que c'était, selon lui, la bonne approche car l'on ne devait certes pas repartir à zéro. "Le modèle de cette approche est actuellement peaufiné avec les autorités irakiennes", a noté le ministre russe.

    Et d'ajouter qu'au cours de la rencontre de ce mardi, l'entretien a porté, entre autres, sur le programme "Pétrole contre nourriture" et les contrats de mise en valeur des gisements irakiens, ainsi que des contrats de sous-traitance pour la pose d'oléoducs et de gazoducs et la construction d'ouvrages énergétiques en Irak.

    Le ministre de l'Electricité de l'Irak a évoqué les projets irakiens pour rétablir les volumes de production d'électricité dans le pays, a appris Viktor Khristenko. "Ces projets sont très ambitieux et prévoient notamment de quadrupler les volumes de la production d'électricité et d'étendre tout autant le réseau de distribution lui-même", a souligné le ministre russe.

    Viktor Khristenko a indiqué que la garantie de sécurité en Irak était fondamentale pour les compagnies de sous-traitance russes dans ce pays.

    Le ministre russe a indiqué que c'était la première rencontre d'un tel niveau qui était somme toute une rencontre d'information. Quoi qu'il en soit, les parties ont essayé de trouver une solution aux problèmes dans les rapports économiques entre la Russie et l'Irak, a dit en conclusion Viktor Khristenko.

    Lire aussi:

    L’Irak veut voir les entreprises russes participer à la reconstruction du pays
    L’Irak appelle les autres pays à cesser d’acheter du pétrole au Kurdistan
    «Réunir les armées syrienne et irakienne» pour combattre le terrorisme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik