Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'Interpol lance un mandat d'arrêt international contre Youlia Timochenko

    Economie
    URL courte
    0 13 0 0
    PARIS/KIEV, 7 décembre - RIA-Novosti. Un des leaders de l'opposition ukrainienne, Youlia Timochenko, a fait l'objet d'un mandat d'arrêt de l'Interpol.

    La signalétique de Mme Timochenko est publiée sur le site internet de l'organisation policière internationale sous la rubrique "Recherche".

    Le dossier électronique rappelle d'autre part que Youlia Timochenko est recherchée pour escroquerie et que le mandat d'arrêt son encontre a été délivré à Moscou.

    Comme l'a indiqué mardi à RIA-Novosti le porte-parole du Parquet général ukrainien, Sergueï Roudenko, la députée Timochenko, recherchée par l'Interpol, ne peut être arrêtée sur le territoire de l'Ukraine.

    "'Personne n'est en droit de l'arrêter sur le territoire de l'Ukraine car elle y jouit de l'immunité parlementaire", a expliqué Sergueï Roudenko.

    Selon lui, les organes judiciaires et de sécurité ukrainiens ne sont pas aux origines de ce mandat d'arrêt. C'est la Russie, a poursuivi le porte-parole du Parquet ukrainien, qui a des questions à poser à la députée et c'est elle qui a envoyé des dossiers à l'Interpol pour argumenter l'obtention du mandat d'arrêt.

    La députée Youlia Timochenko, ex-dirigeante de la compagnie "Systèmes d'interconnexion d'Ukraine et ancienne vice-première ministre ukrainienne, est inculpée d'avoir organisé le versement de pots-de-vin à cinq officiers supérieurs de la Direction de ressources matérielles du ministère russe de la Défense. Selon les enquêteurs, en 1999, Mme Timochenko a versé à ces officiers des sommes entre 500 et 5 000 dollars, afin qu'ils majorent les prix des livraisons effectuées par les Systèmes d'interconnexion d'Ukraine pour le compte du ministère russe de la Défense. Résultat, le montant du contrat a été de 300 millions de dollars, ayant dépassé de 90 millions, de l'avis de l'enquête, le coût réel des livraisons.

    Lire aussi:

    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik