Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les fonctionnaires russes décidés priver Total de ses avantages en matière de pompage du pétrole

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 7 décembre - RIA Novosti. La société française Total (cinquième compagnie pétrolière privée mondiale avec un volume d'extraction de 147 millions de tonnes de pétrole par an) pourrait se voir supprimer très prochainement les réductions au pompage de son propre pétrole dont elle bénéficiait sur les conduites de Transneft (compagnie spécialisée dans le transport du pétrole sur le territoire de la Russie et l'un des monopoles naturels du pays).

    En 2001, rappelle le journal Védomosti, Total s'était entendue avec les autorités russes sur des tarifs à long terme de pompage du pétrole depuis le gisement de Khariaguine, situé dans le district autonome des Nenets, dans le nord de la Russie (réserves - 97 millions de tonnes de pétrole, volume actuel d'extraction - 1 million de tonnes par an). Le contrat avec Transneft a été conclu pour 10 ans. Aux termes de ce document, Total bénéficiait du droit de pomper le pétrole à un prix avantageux. Les détails du contrat n'ont pas été divulgués, mais on sait maintenant que le tarif consenti à la compagnie française était de 30% inférieur au tarif appliqué aux pétroliers russes dans cette même sphère d'activité (le tarif moyen de Transneft est de 39 cents la tonne de pétrole transportée sur 100 km).

    Cependant, le Service fédéral pour les tarifs (SFT) a pris la décision d'adopter une autre méthode de calcul des tarifs de transport du pétrole. "Désormais, les tarifs à long terme ne peuvent être établis que pour les conduites qui fonctionnent à plein", a expliqué le fonctionnaire du SFT. Selon lui, à l'heure actuelle, la seule compagnie bénéficiant d'un tarif à long terme est Total. "Et si Transneft déclare que cet axe d'activité de la compagnie française est déficitaire, cette dernière devra payer le même prix que les autres pétroliers".

    Le vice-président de Transneft, Serguéi Grigoriev, ne cache pas que sa compagnie a elle-même insisté sur les amendements à apporter à la méthode de calcul des tarifs et a exprimé sa certitude que le tarif appliqué à Total augmenterait. "La compagnie française se verra appliquer les mêmes tarifs que les autres sociétés", a promis S.Grigoriev.

    "Le problème de Total réside dans les relations qu'elle entretient avec Transneft", est convaincu le président de l'Institut de politique énergétique, Vladimir Milov. Selon lui, Transneft est l'instigateur des amendements à la méthode de calcul des tarifs, ce afin de résilier le contrat passé avec la compagnie française. Transneft est connue pour utiliser de tels procédés de pression sur le marché et sur des compagnies concrètes, note l'expert. Vladimir Milov est convaincu que Total n'acceptera pas une telle décision et qu'elle se pourvoira en appel devant les tribunaux.

    Lire aussi:

    La collaboration entre le FMI et l'Ukraine bat de l'aile
    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Les rendez-vous tarifés avec des écolières interdits à Tokyo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik