Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Russie participera à des appels d'offre pour la construction de centrales nucléaires en Inde

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    NEW DELHI / MOSCOU, 7 décembre - RIA Novosti. Le nucléaire civil indien est invulnérable et totalement autosuffisant, a déclaré à Madras le président du commissariat indien à l'énergie atomique, Anil Kakodkar, cité mardi par le quotidien "Hindu".

    Cette réaction fait suite à la récente déclaration du directeur de l'Agence fédérale de l'énergie atomique, Alexandre Roumiantsev, selon laquelle la Russie refusait de ravitailler en uranium appauvri les deux premiers réacteurs de la centrale de Tarapur, à 100 km de Bombay (État du Maharashtra), et de participer à la construction de deux autres réacteurs à la centrale de Kunamkulam (État du Tamil Nadu).

    Anil Kakodkar a démenti les allégations selon lesquelles les réacteurs de Tarapur, la plus vieille centrale atomique indienne, ne pouvaient consommer que de l'uranium appauvri. Selon lui, la centrale utilise en partie le combustible MOX (un mélange d'oxydes d'uranium et de plutonium) dont l'Inde a déjà lancé la production.

    À la centrale de Kudankulam, des spécialistes russes participent à la construction de deux piles type eau-eau de 1000 MW chacun.

    En 1996, l'AIEA a interdit à l'Inde d'importer des technologies nucléaires contemporaines après le refus de celle-ci de signer le Traité de non-prolifération des armes nucléaires. Les réacteurs de Kudankulam sont construits en vertu d'un accord de 1988 que les deux pays ont conclu avant l'entrée en vigueur de l'interdiction.

    En 2001, la Russie a fourni 58 tonnes de combustible nucléaire à la centrale de Tarapur, en rupture de stock, provoquant une réaction négative de la part du Groupe des fournisseurs nucléaires.

    Dans le même temps, le russe Tekhnopromexport envisage de participer aux appels d'offre pour la construction de nouveaux sites énergétiques en Inde.

    La participation éventuelle de Tekhnopromexport aux appels d'offre pour la construction d'une centrale thermique (North Karampura) et d'une autre hydraulique (Subansiri) a fait l'objet d'une rencontre hier à New Delhi entre le ministre indien de l'énergie, P.M. Sayeed, et le président de Tekhpromexport, Sergueï Molojavy.

    "Les énergéticiens indiens notent le grand professionnalisme des spécialistes russes et le strict respect des engagements contractuels de leur part. Nous espérons que cela nous permettra d'élargir la présence de notre compagnie sur le marché énergétique indien", a déclaré Sergueï Molojavy à l'issue de la rencontre.

    À l'heure actuelle, Tekhnopromexport est en train de réaliser en Inde deux projets pour un montant total d'environ 100 millions de dollars: il reconstruit la centrale thermique Obra et fournit des équipements hydromécaniques pour la centrale hydraulique Indira Sagar. Le constructeur russe participe aussi à l'appel d'offre pour fournir des chaudières à la centrale hydraulique de Bar.

    Depuis les années soixante, Tekhnopromexport a mis en service en Inde 11 sites énergétiques d'une puissance dépassant 3000 MW, soit 10% du secteur énergétique indien.

    Lire aussi:

    Un accord russo-indien sur la construction de Kudankulam-3 signé
    Les USA réussiront-ils à déloger la Russie du marché indien de l'armement?
    Idiotie géopolitique ou la guerre inutile entre l'Inde et la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik