Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Selon Moscou, des changements doivent être apportés à l'OSCE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    SOFIA, 8 décembre. De notre correspondant Sergueï Riabikine. Dressant le bilan de la réunion à Sofia du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a déclaré mardi que des changements devaient être apportés à l'organisation de manière à conférer un caractère vraiment global à son activité visant la prise en compte et le respect des intérêts de tous ses membres.

    Après la rencontre qu'il a eue avec son homologue bulgare, Solomon Passi, le ministre russe des Affaires étrangères a fait cas de la contribution de la présidence bulgare, qui a permis l'adoption de nombreux documents, parmi lesquels la Déclaration consacrée au 60-e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Déclaration sur la lutte contre le terrorisme. Un nombre record de résolutions (21) y ont été adoptées, elles concernent pratiquement tous les domaines de la coopération des pays membres de l'OSCE: consolidation de la confiance et de la sécurité, collaboration dans la lutte contre les périls, en particulier contre les différents aspects du danger terroriste.

    Malheureusement, à côté de ce travail utile on a observé des tentatives pour politiser l'activité de l'OSCE au profit d'un ou de plusieurs pays en faisant partie, a constaté Sergueï Lavrov.

    Une certaine politisation a empêché que des ententes interviennent sur la réforme de l'OSCE, a relevé le chef de la diplomatie russe. Pour le moment on ne parvient pas à s'entendre sur la réforme du budget de l'OSCE. Nous souhaitons que l'échelle des cotisations soit établie en fonction du principe de solvabilité, a indiqué Sergueï Lavrov.

    Avec les membres de l'OSCE et les autres pays du monde partageant notre point de vue, nous continuerons d'expliquer l'essence des changements que nous proposons d'apporter au groupe de haut niveau constitué à ces fins, a-t-il relevé.

    Par conséquent l'OSCE n'est pas condamnée, il faut améliorer certaines choses, d'autres doivent être renforcées, a souligné le ministre russe des Affaires étrangères.

    Mercredi Sergueï Lavrov se rendra en Macédoine où il aura des pourparlers circonstanciés avec son homologue macédonienne, Ilinka Mitreva.

    Le ministre russe des Affaires étrangères sera reçu par le président macédonien, Branko Crvenkovski, et le chef intérimaire du gouvernement, Vlado Buckovski.

    Les parties feront le point sur l'état et les perspectives du développement des relations bilatérales et se pencheront sur plusieurs dossiers internationaux. Elles attacheront une importance toute particulière au règlement au Kosovo ainsi qu'à la lutte contre le terrorisme.

    La partie macédonienne souhaite drainer des investissements russes et impliquer les milieux d'affaires russes dans les privatisations dans cette ancienne république yougoslave.

    Mercredi soir le ministre russe des Affaires étrangères quittera Skopje à destination de la capitale albanaise, Tirana.

    Lire aussi:

    Moscou suggère d’envoyer dans le Donbass non l’Onu mais des forces pour protéger l'OSCE
    Moscou propose à ses partenaires de «réviser les cartes» militaires en Europe
    Explosion d’une voiture de l’OSCE: l’UE ne participera pas à l’enquête
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik